Avec l’API Lifelog, Sony propose toutes vos données aux développeurs

Si les objets connectés peuvent nous aider dans un domaine, c’est bien celui de la forme puisqu’ils permettent un suivi plus ou moins précis de nos activités facilement, le plus souvent au travers d’applications mobiles (là encore plus ou moins) bien construites. Ainsi, les objets de Sony peuvent se connecter à l’application Lifelog qui va même encore plus loin que ça.

Car Lifelog porte très bien son nom et ne va pas se contenter de récupérer les données d’un SmartBand ou d’une SmartWatch. Non, l’application va également récupérer des données en provenance du smartphone lui-même, comme le temps passé sur les réseaux sociaux, le nombre de photos et vidéos capturées ou encore votre temps de jeu quotidien. C’est complet, mais ça ne sort pas de l’application. Ou tout du moins pas pour l’instant.

L'API Lifelog de Sony

Car Sony a commencé à ouvrir les portes de l’API Lifelog aux développeurs tiers qui peuvent d’ores et déjà s’inscrire pour l’utiliser. Autrement dit, dans un futur proche, si vous utilisez l’application Lifelog, vous pourrez retrouver vos données utilisées dans une autre application.

Mais pas n’importe comment non plus, que l’on se rassure : il va de soi que, pour ne pas que n’importe qui puisse faire n’importe quoi avec vos données, votre autorisation vous sera demandée et vous seul serez à même de choisir si vous faites suffisamment confiance ou non à l’application concernée pour jouer avec vos données.

Tout le monde ne verra pas forcément l’utilité d’une telle API. Et après tout, tout le monde ne voit pas forcément l’intérêt pour Lifelog de récupérer autant de données non plus, mais cela pourrait par exemple servir à des applications proposant des conseils sur notre style de vie, des applications qui pourraient par exemple nous notifier que nous avons un peu trop joué pour aujourd’hui et qu’il serait temps de sortir un peu.

Via

Mots-clés sony