App Store : Après Epic Games, au tour des développeurs japonais de critiquer le monopole d’Apple

La grogne monte contre Apple alors que la firme de Cupertino est critiquée pour sa position dominante depuis la récente plainte d’Epic Games. En cause, le fait que les développeurs soient dans l’obligation de passer par l’App Store pour proposer des applications sur iOS, et donc se plier à la commission de 30% de l’entreprise américaine. Une situation qui aura poussé Epic Games à enfreindre les règles d’Apple en proposant sa propre solution de paiement sur Fortnite, et donc son bannissement de l’App Store. Une guerre commerciale qui a lieu au tribunal, alors que la justice donne Apple gagnant à l’heure actuelle, avant jugement définitif – mais l’empêche de bloquer l’Unreal Engine, développé par Epic Games.

Et aujourd’hui, après Facebook, c’est au tour des développeurs japonais de s’exprimer.

Crédits Pixabay

Ces derniers critiquent également la position dominante d’Apple.

Les développeurs japonais veulent se faire entendre

La position dominante d’Apple dérange, alors que l’Allemagne va se pencher sur son cas. Les développeurs japonais critiquent également la commission de 30%, mais vont beaucoup plus loin à ce propos. Ces derniers estiment qu’Apple n’est pas réellement transparent à propos des règles de l’App Store, communique assez peu et prend des décisions abruptes. C’est notamment Makoto Shoji, qui a crée le PrimeTheory, qui revient sur cette relation jugée déséquilibréecomme un esclave demandant à son maître ce qu’il souhaite désormais“.

Le système d’approbation des applications d’Apple est souvent flou, peu transparent et irrationnel. La réponse d’Apple aux développeurs est régulièrement abrupte et passe-partout, mais malgré cela, vous vous devez de rester courtois.

Les développeurs japonais ne s’en cachent pas : ils souhaitent qu’Epic Games gagne son combat judiciaire contre Apple. Un combat dont la firme de Cupertino est victorieuse, pour le moment, avant le jugement définitif. Quant aux règles floues d’Apple, les développeurs japonais évoquent un exemple précis, celui de personnages en maillot de bain que l’entreprise américaine demande de modifier avec comme prétexte un caractère sexuel.

Epic Games reçoit donc de gros soutiens à travers le monde. Des soutiens qui proviennent des développeurs japonais, de Facebook, mais également Spotify ou encore Tinder. Des sociétés qui, dans une guerre commerciale de tous les instants, comptent bien faire plier Apple.