Apparemment, Facebook est aussi clairement contre les 30 % de commissions sur App Store

Facebook, le plus célèbre des réseaux sociaux, témoigne aussi de son mécontentement face aux 30 % de commissions exigé par Apple sur les achats d’applications qui se font sur App Store. Un pourcentage prélevé depuis toujours par la firme de Tim Cook, qui fait désormais l’objet de pas mal de critiques, surtout dans le contexte actuel de difficultés économiques, avec la crise sanitaire du COVID-19.

Depuis quelques semaines, les 30 % de commissions prélevées par Apple sont pointés du doigt par un bon paquet d’entreprises, la dernière à s’y rallier étant Facebook. Le réseau social vient, en effet, de rendre public son agacement dans le cadre d’un billet publié sur son blog.

Ecran d'accueil de Facebook

Photo de Gerd Altmann. Crédits Pixabay

Ainsi, dans ce billet relatif à sa fonctionnalité liée aux « événements payants en ligne », la société de Mark Zuckerberg indique qu’elle n’exigera de frais, ni cette année ni l’année prochaine, sur tout événement en ligne payant qui se tiendra sur sa plateforme.

Facebook indique en outre qu’Apple n’a pas accédé à sa demande allant dans le sens d’une réduction de son prélèvement de 30 %.

Apple refuse de réduire sa commission de 30 %

Facebook aurait donc demandé une réduction des frais d’App Store, pour aider les entreprises à faire face aux difficultés causées actuellement par le Covid-19.

Cependant, Apple n’est pas du même avis et a manifestement décidé de refuser la demande. La marque à la pomme a donc maintenu la taxe de 30 % pour tout achat d’applications fonctionnant sur iOS, ou l’accès à un évènement en ligne.

Comme en témoigne le billet publié par Facebook : « Nous avons demandé à Apple de réduire sa taxe de 30 % sur l’App Store ou de nous permettre d’offrir Facebook Pay afin que nous puissions absorber tous les coûts pour les entreprises en difficulté pendant le COVID-19. Malheureusement, ils ont rejeté nos demandes et les PME ne recevront que 70 % de leurs revenus durement gagnés ».

Aider les entreprises à faire face à la crise sanitaire

Contrairement à Apple, Facebook a décidé d’offrir son soutien aux petites entreprises. À cet effet, la société a décidé de supprimer les frais pour les évènements payants en ligne. L’offre est valable cette année et l’année prochaine.

Les porte-paroles du réseau social de préciser que : « pour les petites entreprises qui luttent contre une pandémie, chaque dollar compte ».

Pour bien marquer les esprits, Facebook illustre la situation à l’aide de captures d’écran indiquant clairement la gratuité du service qu’il fournit et le prélèvement obligatoire de 30 % d’Apple pour chaque achat d’applications ou pour l’accès à un évènement en ligne.

Crédits Facebook.