Apparemment, le changement climatique a eu raison de nos cousins Homo erectus, H. heidelbergensis et H. neanderthalensis

D’après les résultats d’une récente étude, l’extinction de plusieurs espèces du genre Homo aurait eu quelque chose à avoir avec une baisse importante des températures planétaires. On parle plus précisément de l’extinction bizarre et soudaine de l’Homo neanderthalensis, de l’Homo erectus et de l’Homo heidelbergensis.

Apparu il y a quelques centaines de milliers d’années, le genre Homo a depuis évolué pour donner naissance à plusieurs espèces, dont nous autres Homo sapiens. Mais il faut savoir que six espèces d’Homo ont auparavant foulé le sol de notre planète et jusqu’à maintenant, le mystère de la disparition des autres espèces subsiste puisque seul l’Homo sapiens a survécu.

Photo d'un crâne

Photo d’Eliane Meyer. Crédits Pixabay

Une étude approfondie de modélisation climatique appliquée à d’autres domaines a été publiée dans One Earth le 15 octobre dernier. Elle explique notamment que l’extinction de l’Homo neanderthalensis, de l’Homo erectus et de l’Homo heidelbergensis serait liée au refroidissement global du climat. Une théorie qui soulève actuellement de nombreuses questions.

Des études basées sur pas mal de données paléoclimatiques et paléontologiques

En se basant sur près de 3 000 documents archéologiques et diverses données paléoclimatiques, l’équipe de Pasquale Raia, biologiste évolutionniste, suggère donc que la baisse des températures mondiales serait un des principaux facteurs de la disparition de ces trois espèces d’Homo.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont travaillé sur différentes modélisations du paléoclimat, et en collaboration avec des paléontologues et des paléoanthropologues, afin de déterminer les réactions de différentes espèces d’hominidés face aux variations climatiques durant les périodes glaciaires et celles plus chaudes.

Ils en ont conclu que trois des espèces d’Homo, à savoir neanderthalensis, erectus et heidelbergensis, auraient été relativement vulnérables aux variations climatiques.

L’extinction des hominidés liée au changement climatique, hypothèse ou certitude ?

Selon les chercheurs, le refroidissement soudain des températures pourrait donc être à l’origine de l’extinction de ces espèces, constituant ainsi une véritable impasse évolutive. Les autres espèces, dont deux espèces de transition avec l’Homo ergaster et l’Homo habilis, et bien entendu l’Homo sapiens auraient par contre pu damer le pion au changement climatique et continuer leur évolution.

Selon Jessica Thompson, anthropologue à l’université de Yale, les auteurs de l’étude ont effectué un travail qualitatif sur les données analysées. Les résultats constitueraient un apport intéressant aux autres hypothèses sur la disparition des hominidés. D’autres chercheurs arguent toutefois que les fossiles étudiés ne seraient pas assez fiables pour étayer la véracité de cette théorie.

Quoi qu’il en soit, pour Raia et Thompson, la capacité d’évolution que nous avons héritée de notre ancêtre l’Homo sapiens pourrait bien nous aider à faire face aux futurs changements climatiques majeurs, qui sont d’ailleurs déjà en marche.