Apparemment, le recyclage des déchets avait aussi été inventé par les Romains

Les recherches de Steven Ellis, Kevin Dicus et du professeur Allison Emmerson de l’Université de Cincinatti ont pu montrer que hors des murs de Pompéi, les ordures n’ont pas juste été jetées, mais massivement rassemblées pour être triées, vendues puis réutilisées.

On savait déjà que par rapport à son époque, l’ancienne civilisation romaine fut très en avance. Mais d’après les travaux de ces archéologues, en leurs temps, les anciens habitants de Pompéi appliquaient déjà des procédés de recyclage de leurs déchets. Pour rappel, la ville a été ensevelie par une immense couche de cendre suite à l’éruption du Vésuve, en 79 apr. J.-C.

Crédits Pixabay

D’après les chercheurs, il est maintenant clair que les masses de déchets retrouvées autour de Pompéi ne résultaient pas d’un tremblement de terre qui a eu lieu 17 années avant cette éruption volcanique. Les Romains étaient au contraire les tout premiers adeptes du recyclage.

À Pompéi, donner une seconde vie aux déchets était une pratique courante

Les déchets destinés au recyclage en masse étaient entassés hors des murs de Pompéi et faisaient plusieurs mètres de hauteur. Ces derniers étaient triés, puis revendus au sein de la ville. L’importance des décharges de Pompéi équivalait à celle des décharges modernes.

Grâce aux différentes analyses, les chercheurs ont pu découvrir que certains matériaux (tels que des morceaux de carreaux, des fragments de mortiers ou des bris de vases) ont été réutilisés, afin d’être incorporés dans la maçonnerie de divers bâtiments.

Le professeur Emmerson a effectivement indiqué que de nombreux murs de Pompéi comprenaient ce genre de rebuts. Une couche de plâtre recouvrait le tout et Emmerson indique que cela était effectué afin de cacher les défauts esthétiques inhérents à l’origine des matériaux et à la méthode.

Le recyclage ne peut être que bénéfique et Pompéi en est un parfait exemple

Grâce au recyclage, une ville aussi magnifique que Pompéi a pu être soigneusement bâtie. Emmerson a d’ailleurs précisé qu’une grande partie de la ville a été construite grâce à ce procédé. Nous pouvions pourtant y trouver de beaux bâtiments publics, de belles villas, et divers hauts lieux du divertissement comme des tavernes et des maisons closes. Pompéi abritait même un immense amphithéâtre où se déroulaient des combats de gladiateurs, et qui pouvait accueillir 20 000 spectateurs.

Pompéi est un exemple à prendre. En effet, grâce à son système de gestion urbaine, qui était organisé selon différents fondements, ses habitants vivaient vraiment près de leurs ordures et donnaient une grande importance au recyclage. Ce détail est très important et pourrait contribuer à la lutte contre la crise actuelle des déchets.

Au lieu de juste jeter les ordures, leur réutilisation à des fins constructives et commerciales est nettement plus judicieuse, comme c’était le cas à Pompéi.

s https://www.theguardian.com/science/2020/apr/26/pompeii-ruins-show-that-the-romans-invented-recycling

Mots-clés archéologiepompéi