Apparemment, le squelette des requins était autrefois également constitué d’os

Comme nous le savons, le squelette des requins est fait de cartilage, mais non d’os comme c’est le cas chez les poissons osseux. Vu que la majorité des animaux est passée d’un squelette en cartilage à un squelette osseux, les scientifiques ont longtemps suggéré que les squales n’ont pas évolué de la même manière et qu’ils sont juste restés comme ils étaient.

Mais après des études portant sur les restes fossilisés du crâne d’un Minjinia turgenensis, un placoderme récemment découvert, des chercheurs contredisent l’hypothèse selon laquelle les requins sont restés sur le bord du chemin de l’évolution.

Deux requins en maraude

Crédits Pixabay

D’après les chercheurs, le Minjinia turgenensis a vécu au cours du Dévonien précoce, il y a 410 millions d’années. Grâce aux analyses menées sur ce fossile, le Dr Martin Brazeau, chercheur au Département des sciences de la vie de l’Imperial College de Londres (Angleterre), et son équipe suggèrent que les requins auraient déjà eu, au cours de leur évolution, des ancêtres pourvus d’un squelette osseux.

Le squelette cartilagineux des requins serait le fruit de l’évolution

En analysant le crâne du Minjinia turgenensis, les scientifiques ont trouvé un os endochondral étendu, un os primaire dur et riche en cartilage, qui va servir de point de départ à la constitution du squelette, juste après la naissance.

Cette découverte est une première, car avant ce fossile de Minjinia turgenensis, aucun autre placoderme déjà répertorié ne disposait d’un os endochondral. Et comme les requins et les autres poissons possédant un squelette osseux descendent des placodermes, cette équipe pense que le squelette cartilagineux des requins est finalement le fruit de l’évolution.

Suite à ce constat, les chercheurs avancent donc qu’au cours de leur évolution, les ancêtres des requins étaient probablement pourvus de squelettes en os, pour à nouveau s’en débarrasser et revenir à un squelette constitué de cartilage.

À lire aussi : Il y a très longtemps, un requin a rencontré un calmar géant et nous avons trouvé les vestiges de leur lutte

Une évolution finalement très bénéfique pour les requins

Comme l’indique Brazeau, les résultats de cette étude sont surprenants. Grâce aux analyses portant sur le crâne de cet ancêtre des squales, nous savons à présent que contrairement à ce que l’on croyait, les parents des requins actuels avaient eu, durant un moment, des squelettes osseux.

Depuis, les requins ont évolué d’une manière assez singulière, comparés aux autres espèces. Et le fait que ces prédateurs soient revenus à un squelette en cartilage témoigne d’une adaptation évolutive remarquable.

En effet, dans les océans, une ossature plus légère lui offre plus de fluidité dans ses mouvements. Par ailleurs, comme les squales n’ont pas de vessie natatoire, contrairement aux autres poissons osseux, un squelette constitué de cartilage moins dense arrive à compenser l’absence de cet organe.

Une adaptation assez particulière qui a permis aux requins de rapidement dominer les océans, il y a 400 millions d’années.

À lire aussi : Le saviez-vous ? Les requins baleines ont de toutes petites dents autour des yeux