Apparemment, les drones du Colorado n’étaient rien de plus qu’une hystérie collective

Nous avons parlé dans un précédent article d’observations nocturnes de drones faites par des habitants du Colorado et du Nebraska. Aucun organisme officiel ne s’était prononcé comme étant le propriétaire des engins, et des avertissements ont même été émis concernant le fait de ne pas leur tirer dessus.

Le 8 janvier dernier, le pilote d’un hélicoptère médical avait également déclaré avoir volé tout près d’un drone dans la zone en question.

Un drone volant dans le ciel

Crédits Pixabay

Plus de 70 membres de différentes agences gouvernementales et quelques responsables locaux ont alors formé une task force pour essayer d’en savoir plus sur les appareils volants.

Toutefois, jusqu’ici, on ne sait toujours pas à qui appartiennent les drones et quel est leur objectif. D’après un communiqué du CDPS ou Colorado Department of Public Safety le 13 janvier dernier, aucun incident lié à des activités criminelles n’a été rapporté et les informations concernant des mouvements illégaux de drones n’ont pas été confirmées. En d’autres termes, les drones en question n’auraient jamais existé.

Des explications logiques

D’après le CDPS, ils ont reçu 23 signalements de drones entre le 6 et le 13 janvier. Parmi ces 23 signalements, ils ont pu déterminer que 13 étaient en fait des planètes, des étoiles ou encore de petits drones opérés par des particuliers. Six des observations étaient des avions commerciaux et seules les quatre restantes restent à ce jour inexpliquées.

De plus, d’après les responsables, aucun des 90 signalements reçus depuis le début des observations n’a été confirmé comme étant des activités illégales de drones.

Une hystérie collective ?

Apparemment, ce qu’il s’est passé au Colorado serait en fait un autre cas d’hystérie collective tournant autour des drones.

L’Academy of Model Aeronautics avait d’ailleurs réalisé une étude sur le sujet et les résultats ont montré que sur les 764 signalements de drones faits par des pilotes, seulement 27 d’entre eux impliquaient réellement des cas de rencontre avec ces appareils.

Selon Stan Hilkey qui est le directeur exécutif du département de la sécurité publique du Colorado, même s’il ne peut pas dire qu’ils ont totalement résolu le mystère, ils ont en tout cas pu expliquer un grand nombre des événements qui avaient créé une inquiétude au sein de la population.

Mots-clés insolite