Apparemment, l’océan de magma de la Lune aurait perduré beaucoup plus longtemps que prévu

D’après les chercheurs, la Lune se serait formée il y a de cela 4,5 milliards d’années suite à la collision entre Théia, une protoplanète de la taille de Mars, et la Terre naissante.

En ces temps reculés, les débris particulièrement brûlants qui se sont massivement accumulés ont fait en sorte qu’une majeure partie du manteau lunaire soit constituée d’un océan de magma. Des analyses de la composition de la croûte de la Lune vont dans ce sens, explique Maxime Maurice, un chercheur en planétologie du Centre aérospatial allemand de Berlin.

Une coulée de lave

Crédits Pixabay.

Jusqu’à présent, la communauté scientifique pensait que cet océan de magma s’était rapidement refroidi, en seulement quelques dizaines de millions d’années. Mais une étude menée par Maxime Maurice et son équipe, dont les conclusions ont été récemment publiées dans la revue Science Advances, indique que le processus aurait duré beaucoup plus longtemps.

Un modèle de la solidification de l’océan de magma a été mis au point

L’équipe a pris en compte l’impact de divers processus qui ont eu lieu durant cette période. Parmi les mécanismes qui entrent en ligne de compte, il y a principalement la convection du manteau.

Imaginez de l’eau qui bout dans une casserole. L’eau va remonter vers la surface pour se refroidir, puis retombe au fond de la casserole et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’on arrête de chauffer la casserole. C’est le phénomène de convection, et c’est ce qui s’est passé dans l’océan de magma de la Lune, il y a quelques milliards d’années de cela.

Maxime Maurice a souligné que sur Terre, ce genre de phénomène est à l’origine du volcanisme. Grâce à leurs résultats, Maxime et son équipe ont pu déterminer que la solidification de l’océan de magma de la Lune aurait pris entre 150 à 200 millions d’années, et non seulement quelques dizaines de millions d’années.

À lire aussi : On a enfin identifié la substance luisante retrouvée sur la face cachée de la Lune

Ce genre d’étude nous aide à en savoir plus sur la Terre et notre système solaire

Il existe un lien étroit entre la formation de la Lune et celle du noyau de notre planète, précise Maxime Maurice. En effet, l’impact, qui a conduit à la création de la Lune, a sûrement entraîné une fusion massive du manteau de la Terre, essentielle à la formation de son noyau.

Ces scientifiques ont aussi souligné le fait que ces travaux permettront également d’en savoir plus sur le reste du système solaire.

Vu que la Lune est plus vieille qu’on ne le croyait, ces chercheurs affirment que 150 millions d’années après l’apparition de notre système solaire, l’ère des grandes collisions était toujours active.

À lire aussi : Il y aurait plus de métal que prévu sur la Lune