Apparemment, Xiaomi voudrait aussi se lancer dans les voitures électriques

Il y a quelques semaines, on entend beaucoup parler d’Apple et de son Apple Car. C’est indéniable, le secteur des voitures électriques (et autonomes) attire de plus en plus d’entreprises, qui y voient une opportunité intéressante pour se diversifier. Et selon les informations provenant de Reuters, le géant chinois Xiaomi va aussi s’y mettre.

Pour la conception de ses futurs véhicules électriques, Xiaomi a choisi de travailler avec Great Wall Motors, un constructeur automobile chinois. Pour le moment, les deux entreprises n’ont pas donné de plus amples détails, mais Xiaomi et GWM devraient officiellement confirmer cette collaboration au cours de la semaine qui vient.

Crédits Pixabay

Notons que Xiaomi fait son entrée dans ce domaine en sachant que la concurrence sera rude. Cette firme chinoise dispose toutefois d’un atout que la plupart des autres sociétés n’ont pas. En effet, contrairement à ces dernières, Xiaomi excelle dans diverses branches de la construction électronique.

La première voiture électrique de Xiaomi devrait voir le jour d’ici 2023

La première voiture électrique résultant de ce projet de partenariat entre  Xiaomi et Great Wall Motors devrait sortir en 2023. Toujours selon les informations partagées par Reuters, ce véhicule sera destiné à un marché grand public et sa fabrication se fera dans une usine de GWM.

Xiaomi a apparemment choisi de tenter sa chance dans ce secteur qui connaît actuellement un grand boum pour de nombreuses raisons. La principale étant le bénéfice que l’entreprise pourra tirer de la construction de voitures électriques, qui représente l’avenir du secteur de l’automobile, en plus d’élargir sa palette de produits.

Et l’expertise de GWM, une firme spécialisée dans la construction de pick-ups et de SUV, apportera certainement quelque chose d’intéressant, combinée au savoir-faire de Xiaomi en matière de composantes et d’appareils électroniques.

Pour sortir du lot, Xiaomi dispose d’un avantage assez conséquent

Comme nous le savons, le secteur de la construction de véhicules électriques est de plus en plus saturé. Parmi les firmes qui comptent se lancer, nous pouvons énumérer Apple, Huawei ou encore Baidu. La concurrence s’annonce donc rude pour Xiaomi.

Mais contrairement à ces firmes, Xiaomi a un grand avantage. En effet, si on écarte les smartphones, la firme chinoise s’est aussi spécialisée dans la production de pas mal d’autres produits, comme les accessoires, les téléviseurs, etc. Et même des rice cookers et des trottinettes électroniques.

Comme le souligne Lei Jun, le PDG de Xiaomi, ce savoir-faire est un atout dont ses concurrents ne disposent pas. Se mettre à la construction de véhicules électriques ne devrait donc pas lui donner trop du fil à retordre.