Appels automatisés : La FCC fera enfin appliquer la technologie STIR/SHAKEN….en 2021

Si vous n’avez jamais entendu parler de la technologie STIR/SHAKEN ou SHAKEN/STIR, sachez qu’il s’agit d’un ensemble de protocoles et de procédures destinés à protéger les consommateurs contre les appels malveillants, la fraude et les abus des appels téléphoniques. STIR signifie Secure Telephone Identity Revisited et SHAKEN, Secure Handling of Asserred information using toKens.

Depuis 2014, la Federal Communications Commission a exhorté l’industrie des télécommunications à trouver une solution pour mettre fin aux appels automatisés et aux numéros d’appel falsifiées. STIR/SHAKEN s’est ainsi voulu être la réponse de l’industrie à cette requête de la FCC et se définit comme nouvelle norme technologique qui définit la manière dont les fournisseurs de services mobiles doivent mettre en œuvre la technologie STIR pour garantir que les numéros d’appel ne sont pas falsifiés.

Crédits Pixabay

Sauf que cette norme n’a jamais été appliquée. En 2018, le président de la FCC, Ajit Pai, a bien tenté d’imposer une deadline aux opérateurs téléphoniques pour qu’ils appliquent la norme à la fin 2019 mais cela n’a pas encore été fait jusqu’à présent.

Ayant eu marre d’attendre, le Congrès a adopté la TRACED Act en attendant

Sans doute las d’attendre – et peut-être pour dissuader les personnes derrière ces robocalls – le Congrès américain a adopté la loi TRACED ou TRACED Act, pour Telephone Robocall Abuse Criminal Enforcement and Detterence Act, ratifiée par Donald Trump en janvier dernier, pour exiger des fournisseurs de services téléphoniques qu’ils vérifient l’authenticité des appels sur les réseaux et pour fixer une amende de 10.000 dollars pour un appel automatisé.

Malgré l’adoption de cette loi, le Congrès a également ordonné à la FCC de fixer un nouveau calendrier pour la mise en œuvre de STIR/SHAKEN, rapporte TechCrunch le vendredi 06 mars 2020. Et c’est justement ce sur quoi Ajit Pai se penche actuellement. Dans un communiqué paru le même jour, le président de la FCC a déclaré qu’ :

Il est clair que l’action de la FCC est nécessaire pour stimuler le déploiement généralisé de cette importante technologie. Il n’y a pas de solution miracle en ce qui concerne l’éradication des appels automatisés mais il s’agit d’un tir critique sur la cible.

À lire aussi : FCC, des opérateurs accusés d’avoir transgressé la loi fédérale

La FCC ne semble toujours pas presser de faire adopter la mesure

Cependant, même si les robocalls sont embêtants pour tout le monde, il semblerait que les consommateurs doivent, une fois de plus, s’armer de patience. La proposition sera effectivement votée lors de la réunion de la FCC qui se tiendra vers la fin de ce mois de Mars 2020. Si elle obtient un vote favorable, cela obligerait les fournisseurs de services téléphoniques à enfin mettre en œuvre la technologie STIR/SHAKEN…d’ici le 30 juin 2021.

Mais ce n’est pas tout, la FCC pourrait également accorder des prolongations d’un an aux petits opérateurs qui pourraient rencontrer des difficultés dans la mise en œuvre du système. Vous l’aurez compris, d’ici là, munissez-vous de prudence dans le cas où vous recevez un robocall.

À lire aussi : Huawei poursuit la FCC