Apple a-t-il l’intention de lancer son propre moteur de recherche ?

Apple compte un certain nombre de cordes à son arc. Entre les téléphones, les tablettes, les ordinateurs, la vente de musique et les logiciels, ses employés ne doivent pas avoir le temps de s’ennuyer. Non, mais cela n’empêche pas la firme d’examiner de temps à autres de nouvelles pistes. Preuve en est, si elle s’intéresse beaucoup à la télévision et au streaming musical en ce moment, elle a aussi l’air de se passionner pour… la recherche.

Pas la recherche façon “viens on va guérir le cancer” ou “tiens et si on envoyait des gens sur mars”, bien sûr, mais plutôt la recherche façon Google, Bing ou même DuckDuckGo. Celle qui se situe aux fondements de toute notre activité numérique, donc.

Apple Search

Faut-il s’attendre au lancement d’un moteur de recherche estampillé Apple ? Pas sûr.

Comment sait-on qu’elle s’intéresse à ces sujets là ? Grâce à sa dernière offre d’emploi, publiée sur sa propre plateforme et accessible à cette adresse.

On ne sait pas de quel projet il s’agit, mais c’est sûr, il va révolutionner le monde. Et peut-être aussi le reste de l’univers.

Apple cherche effectivement un responsable de projet pour travailler sur “une plateforme de recherche soutenant des centaines de millions d’utilisateurs”. L’idée était de “révolutionner la manière dont les gens utilisent leurs ordinateurs et leurs terminaux nomades”, tout en “gérant des projets opérationnels qui prennent en charge une technologie révolutionnaire” et “les systèmes de données les plus évolutifs de notre existence”.

Je passe sur le reste de l’annonce, qui est exactement du même acabit et qui se perd parfois en superlatifs.

Toute la question est évidemment de savoir à quel type de recherche fait allusion cette annonce. S’agit-il vraiment d’un moteur capable de rivaliser avec celui de Google, ou plutôt de fonctions avancées en lien avec ce bon vieux Spotlight ? Après tout, ce dernier a pas mal évolué ces derniers temps avec l’arrivée de Yosemite et il ne serait pas étonnant que la firme poursuive ses efforts avec la prochaine version de son système d’exploitation.

Sachant que Spotlight est disponible à la fois sur OS X et iOS, ce serait finalement assez cohérent avec le contenu de l’annonce.

Ceci étant, il ne faut pas non plus perdre de vue que la firme a tout fait ses dernières années pour se passer de ses concurrents, allant même jusqu’à lancer son propre service de cartographie pour remplacer Google Maps. Dans ce contexte, elle pourrait parfaitement chercher à remettre le couvert avec la recherche en ligne.