Apple a une idée pour révolutionner le clavier de nos MacBook

Apple a voulu révolutionner le petit monde des périphériques d’entrée en lançant le clavier papillon, avec les résultats que l’on connaît. Les deux premières versions du clavier présentaient en effet d’importants problèmes d’encrassement. Suite à ce revers, la marque est donc revenu sur un clavier à ciseau sur ses derniers MacBook Air et MacBook Pro.

Mais cela veut-il dire qu’elle compte en rester là ? Pas du tout, et c’est précisément ce que prouvent ces brevets repérés par Patently Apple.

Des brevets qui sont au nombre de trois et qui nous donnent une idée précise des idées de la firme.

A lire aussi : Test du MacBook Pro M1

Un premier brevet qui décrit des touches rétractables

Le premier brevet est peut-être le plus intéressant. Il décrit en effet un clavier capable de se rétracter. L’idée est finalement assez simple, il s’agit de faire en sorte que les touches le composant s’abaissent dans le châssis lorsque le capot supérieur du MacBook Air ou le MacBook Pro atteint un certain angle.

L’intérêt de la chose ? Réduire la hauteur du clavier lorsque l’ordinateur est refermé afin de s’assurer que les touches ne rentrent pas en contact avec son écran. Le tout reposant sur un matériau particulier ayant la possibilité d’être magnétisé.

Une mise en veille plus intelligente dans un second brevet

Le second brevet est un peu différent. Il fait de nouveau appel à des aimants, mais avec des effets très différents.

Apple décrit en effet un système qui permettrait à un MacBook de déclencher la mise en veille lorsque son capot supérieur est refermé à partir d’un certain angle. Un angle se situant entre 0 et 10 °.

Et un troisième brevet qui mise sur le rétroéclairage

Le troisième brevet se focalise de nouveau sur le clavier, et plus précisément sur son système de rétro-éclairage.

Le document commence par dresser un rapide état de lieux et il explique en substance que le rétro éclairage mis en place sur nos claviers sont trop statiques. Apple a donc imaginé un procédé qui permet de contrôler la luminosité des LED de certaines touches en fonction d’usages bien spécifiques.

Exemple type, si l’utilisateur lance une application qui fait appel à certaines touches bien particulières, alors ce sont ces touches qui seront rétro éclairées et non les autres.

Au final, ces trois brevets sont très différents, mais ils nous montrent comment Apple pourrait rendre nos claviers, et donc nos Mac, plus intelligents.

Mots-clés applemacbook