Apple ambitionne d’être neutre en carbone d’ici 2030

Plus tôt ce mardi 21 juillet 2020, Apple a publié son rapport annuel de progrès environnemental dans lequel la firme technologique a annoncé son intention de devenir totalement neutre en carbone d’ici les dix prochaines années. L’entreprise compte ainsi se diriger vers une structure avec zéro émission de carbone aussi bien sur ses chaînes d’approvisionnement que sur ses produits.

Pour ce faire, l’entreprise compte au préalable trouver des moyens de réduire les émissions de production de 75% et les 25% restants seront des initiatives visant à éliminer les émissions de carbone dans l’atmosphère. Et Apple affirme déjà commencer ses efforts en augmentant progressivement le nombre de produits fabriqués avec des matériaux recyclés.

Crédits Pixabay

De plus, TechCrunch rapporte que l’entreprise dispose déjà de son propre laboratoire de recyclage à Austin.

Energie renouvelable, panneaux solaires, initiatives vertes…

Apple travaillerait déjà avec plus de 70 fournisseurs d’énergie dans le but d’utiliser 100% d’énergies renouvelables dans ses centres de production. Selon l’entreprise, cela aurait pour avantage de réduire ses émissions de carbone annuelles à ce que produisent trois millions de voitures environ. Apple se penche également sur le lancement de l’un des plus grands panneaux solaires au monde.

Pour ce qui est des initiatives pour réduire le carbone dans l’atmosphère, le rapport d’Apple mentionne plusieurs projets, dont celui de protéger et de refaire vivre les forêts en Afrique et en Amérique du Sud. Avec tous ces projets écologiques, il n’est pas étonnant qu’Apple ait reçu des notes élevées de l’ONG Greenpeace ces dernières années.

Apple compte bien lutter contre le racisme systémique et le changement climatique

Par ailleurs, la firme technologique compte aussi lancer un « Accélérateur d’impact » qui a pour objet d’investir dans des entreprises appartenant à des minorités dans le cadre de son Initiative d’équité raciale et de justice de la société. Comme l’explique la vice-présidente Lisa Jackson dans un communiqué de presse :

Le racisme systémique et le changement climatique ne sont pas des problèmes séparés et ils ne sollicitent pas de solutions distinctes. Nous avons une opportunité générationnelle d’aider à bâtir une économie plus verte et plus juste, une économie dans laquelle nous développons de toutes nouvelles industries dans le but de donner à la prochaine génération une planète qui mérite d’être habitée.