Apple annonce la réouverture de ses Apple Store aux USA

Les USA veulent se déconfiner rapidement, le président Trump privilégiant l’économie du pays. Des manifestations de personnes hostiles au confinement ont même eu lieu, encouragées par l’homme à la tête du pays, dans différents Etats. Et la firme de Cupertino n’échappe pas à la règle des réouvertures rapides alors que le reste du monde, en dehors de la Chine, ont vu les portes des Apple Store closes. Car après la discussion de Tim Cook et Donald Trump à propos de la reprise économique, c’est Deirdre O’Brien, responsable des boutiques de la firme de Cupertino, qui s’est exprimée sur l’ouverture prochaine des Apple Store.

Au micro de Bloomberg, Deirdre O’Brian a annoncé la réouverture des Apple Store.

Crédits Pixabay

Plusieurs magasins vont rouvrir leurs portes au mois de mai.

Apple met fin à la fermeture de ses Apple Store en mai

Apple veut relancer rapidement son économie, après que Tim Cook ait promis qu’aucun employé ne serait renvoyé suite à la crise sanitaire. Aux USA, Deirdre O’Brien a expliqué à Bloomberg que les Apple Store allaient rouvrir d’ici le mois de mai sur tout le territoire américain. La firme de Cupertino promet tout de même de prendre en compte la situation sanitaire de chaque endroit pour trancher si une réouverture est envisageable ou non.

Cette décision fait suite à la fermeture des boutiques européennes d’Apple. En Chine, ces lieux ont pu rouvrir alors que la pandémie de Covid-19 s’est largement tassée sur le territoire. Pour la France, rien n’a été annoncé concernant le début du déconfinement pour le 1er mai. Étant donné que les gros commerces resteront fermés, il y a fort à parier que les Apple Store soient concernés. Le gouvernement devrait communiquer rapidement à ce sujet, comme Apple.

Autre conséquence de la pandémie de Covid-19 : la date de sortie de l’iPhone 12 reste incertaine avec le climat actuel. Beaucoup de rumeurs évoquent des retards tandis que Foxconn, qui assemble les smartphones Apple, tente de rassurer sur la situation.

Une chose est sûre : les prochains mois risquent d’être compliqués économiquement pour la firme de Cupertino avec un vaccin disponible dans un an, d’après les chercheurs.