Apple appliquera un mode de travail hybride à compter de février

En 2020, Apple a annoncé une fermeture généralisée de ses magasins lorsque la pandémie de Covid-19 frappait au plus fort. Mais la firme à la pomme a ensuite commencé à ouvrir ses magasins de détail en début de cette année 2021 en appliquant néanmoins plusieurs mesures sanitaires.

Si la majorité des employés d’Apple ont jusqu’alors travaillé à distance, Apple a commencé à parler d’un retour aux bureaux en juin, puis a retardé l’échéance en septembre, en octobre, en janvier et finalement, en février 2022.

Apple
©boggy22/123RF.COM

C’est dans une note interne que le PDG Tim Cook a fait l’annonce la semaine dernière.

Quatre semaines par an de travail à distance

Pour rappel, certains employés d’Apple se sont opposés à ce mode de travail hybride, arguant qu’ils souhaitent une politique plus flexible qui permettrait à tout employé de travailler à distance s’il le souhaitait.

D’après les informations de The Verge, Apple a auparavant proposé à ses employés de travailler deux semaines par an à distance. Mais Tim Cook a rajouté deux semaines supplémentaires dans sa note interne. En effet, Tim Cook a écrit dans la note interne : cela donnerait aux employés « plus d’opportunités de voyager, d’être plus proches de leur famille ou simplement de bouleverser leur routine ».

Tim Cook veut bouleverser la routine des employés

Plus précisément, à partir du 1er février, les employés iront un à deux jours par semaine au bureau. Puis, à compter de mars, les travailleurs iront au bureau les lundis, les mardis et les jeudis tandis qu’ils travailleront à domicile les mercredis et vendredis. Reste à savoir si les employés accueilleront cette nouvelle directive sans faire de vague.

D’ailleurs, parallèlement à cette note interne de Tim Cook, l’entreprise a récemment pris une décision pour régler le litige qui l’oppose à ses employés dans les Apple Store concernant une affaire de fouilles intempestives. Apple a effectivement proposé 30 millions de dollars pour dédommager les employés concernés.