Apple attaqué pour Face ID

La marque à la pomme fait actuellement l’objet d’un procès judiciaire. Le géant américain aurait sciemment enfreint une série de brevets détenus par un ingénieur. Les brevets en question concernent l’identification faciale et d’autres caractéristiques de l’appareil photo de l’iPhone. La plainte exige un procès devant un jury et qu’Apple soit sanctionné pour violation de propriété intellectuelle.

Concrètement, les cinq brevets revendiqués sont les brevets américains n° 8 194 924, 7 933 431, 8 878 949 et 8 553 079. Ils appartiennent tous à l’ingénieur et inventeur Timothy Pryor. Ce dernier a déjà collaboré avec Apple. Il a même déjà vendu d’autres brevets et technologies au géant américain des produits électroniques.

La plainte a été déposée jeudi dernier auprès de la Cour de district des États-Unis pour le district ouest du Texas. Le plaignant est Gesture Technology Partners, un groupe fondé par le Dr Timothy Pryor en 2013.

Une série de 5 brevets couvrants diverses technologies brevetées

Il est spécifié dans la plainte que le Dr Timothy Pryor a déjà entretenu une collaboration avec Apple. Son portefeuille de brevets multi-touch, acheté en 2010, aurait fait partie de ces produits obtenus auprès de l’ingénieur.

« Le Dr Pryor a ensuite aidé Apple à faire valoir son portefeuille de brevets multi-touch contre HTC. »

Dr Timothy Pryor

Notons que cette série de brevets concerne les fonctionnalités permettant à l’utilisateur d’interagir avec son smartphone. Il s’agit par exemple des technologies sur lesquelles sont basées les options comme le déverrouillage d’un appareil, la capture d’images ou de vidéos, la reconnaissance faciale Face ID, le Smart HDR et la stabilisation optique de l’image.

Il est important de noter que les 5 brevets dont le procès fait l’objet couvrent plusieurs autres technologies brevetées. Parmi celles-ci, il y a la Camera Based Interaction and Instruction et la Camera Based Sensing in Handheld, Mobile, Gaming, or Other Devices.

Un acte délibéré de la part d’Apple ?            

Gesture Technology Partners demande ainsi à être dédommagé par la multinationale en raison de la supposée violation de propriété intellectuelle, des intérêts sur les dommages, des honoraires d’avocats et autres frais juridiques.

Selon le document, le plaignant aurait déjà interpellé Apple pour négocier à l’amiable. La firme aurait réagi au travers d’une correspondance. Par contre, elle n’aurait pris aucune résolution dans le but d’éviter la contrefaçon. La plainte précise alors qu’il s’agit d’un acte délibéré et que le Dr Pryor a subi un préjudice en conséquence.

Mots-clés appleface id