Apple : le chiffre d’affaires de l’entreprise sabordé par le programme de remplacement des batteries ?

Apple s’est trouvé empêtré l’année dernière dans un scandale lié à une fonction mise en place sur iOS, une fonction bridant volontairement la puissance de calcul des iPhone équipés de batteries vieillissantes.

L’opinion publique n’a pas été tendre avec l’entreprise et cette dernière a même dû faire face à des poursuites devant la justice.

Face à la situation, Apple a décidé de faire un effort et de revoir ses tarifs à la baisse pour toutes les opérations liées au changement de batterie. Opération dont le coût est passé de 79 à 29 $. Il semblerait d’après Tim Cook que cet effort consenti par la marque ait eu de fâcheuses répercussions sur ses résultats.

Plus tôt dans la semaine, la marque à la pomme a en effet révélé qu’elle s’attendait à une diminution de 9 milliards de dollars de ses recettes pour ce début d’année par rapport à ses estimations initiales, une perte provoquée par une baisse des ventes d’iPhone et par ce programme de remplacement.

Apple a tenté de se rattraper en abaissant les frais de réparation des batteries

Tim Cook a effectivement mis le doigt sur le problème dans une lettre qu’il a adressée à ses investisseurs. Les prévisions initiales du PDG pour le premier trimestre fiscal étaient de 89 à 93 milliards de dollars, mais, finalement, ces estimations ont été rabaissées à 84 milliards de dollars.

Selon le dirigeant d’Apple, cette baisse résulte des « défis des marchés émergents », de la vigueur du dollar américain et de la baisse des ventes des produits Apple, en particulier, des iPhone.

En 2018, suite à une enquête menée par l’éditeur de Geekbench, il a été porté à la connaissance du public que l’entreprise bridait volontairement les téléphones dotés de vieilles batteries afin de conserver une autonomie correcte. Les critiques avaient rapidement fusé et Tim Cook avait alors pris la décision de réduire considérablement les frais de remplacement des batteries en les passant de 79 dollars à 29 dollars.

Cet abaissement des prix était un moyen pour la société de se rattraper auprès de ses clients

Pour Tim Cook, ce n’est qu’une mauvaise passe à traverser

Outre ces baisses sur les ventes des appareils iPhone, le PDG explique que d’autres facteurs impactent aussi sur cette courbe décroissante, notamment « les défis macroéconomiques sur certains marchés », l’adaptation des consommateurs à un monde caractérisé par moins de subventions des transporteurs et l’augmentation du prix en dollars américains.

Malgré tout, le dirigeant d’Apple a conclu sa lettre sur une note positive en évoquant l’augmentation des revenus dans les ventes d’iPad, de Mac, de services et d’accessoires. Il affirme ainsi être « confiant et enthousiaste » sur le « portefeuille des produits et services futurs » car, il en est certain, « Apple innove comme aucune autre entreprise sur la planète ».

Mots-clés appleiphone