Apple bloque le tracking sur son navigateur Safari

Le tracking occupe une place de choix dans les stratégies de monétisation mises en place par les publicitaires. Grâce à ces technologies, ces derniers peuvent en effet mieux cibler les internautes et leur livrer ainsi des publicités correspondant davantage à leurs goûts et leurs attentes… et ce afin d’améliorer le taux de conversion de leurs campagnes.

Apple ne voit cependant pas les choses de la même manière et l’entreprise a ainsi décidé de bloquer ces outils sur la prochaine version de Safari.

Apple

Les versions à venir intégreront ainsi une option capable de désactiver les outils de tracking intégrés aux pages : l’Intelligent Tracking Prevention.

Safari va bloquer les outils de tracking

L’objectif de l’entreprise est clair, il s’agit d’offrir une protection accrue de la vie privée des consommateurs. Les professionnels de la publicité s’insurgent pour leur part en qualifiant cette décision de contre-productive.

D’autant que cette fonction ne se limitera pas à la version de bureau du navigateur. Si elle sera intégrée à macOS High Sierra, elle sera également implémentée dans iOS 11.

L’Intelligent Tracking Prevention ne bloquera cependant pas tous les contenus et il se focalisera ainsi sur certains outils bien spécifiques tout en réglementant d’autres trackers. Par exemple, les publicités ne pourront collecter des données que pendant un nombre limite d’heures.

D’une part, la firme de Cupertino pense que les internautes en ont assez des cookies qui leur soutirent des informations personnelles pour les enregistrer et les utiliser à leur encontre. Les utilisateurs étant de plus en plus sensibles aux questions relatives à la vie privée, Apple pourrait accroître ses parts de marché sur ce secteur.

Les publicitaires critiquent la décision d’Apple

AdWeek a repéré pour sa part une lettre adressée à Apple par six grandes entreprises publicitaires, une lettre dans laquelle elles critiquent ouvertement la décision du géant IT. Ce dernier avait toutefois prévenu les publicitaires de cette décision depuis le mois de juillet 2017, mais ces derniers avaient espéré que ce changement n’aurait pas réellement lieu.

Selon ces groupes de publicité, Apple a pris cette décision unilatéralement et cela risque de porter préjudice au secteur publicitaire.

Par cette mesure, le navigateur afficherait des publicités génériques et moins pertinentes qui affecteront les taux de clics et de conversion… ainsi que les revenus des éditeurs.

Toutefois, Apple n’est pas le seul à vouloir bloquer le tracking. Google a également annoncé la couleur aux publicitaires. Il envisage en effet d’intégrer un adblocker aux prochaines versions de son propre navigateur. Cela dit, on ne sait pas encore quand cette mesure sera effective.

Mots-clés applesafari