Une Apple Car électrique attendue en 2024

L’Apple Car refait une nouvelle fois parler d’elle. Reuters a en effet publié un article dans lequel nos confrères indiquent que la firme de Cupertino aurait l’intention de produire un véhicule électrique en 2024.

Un véhicule équipé de batteries nouvelle génération et d’un système de pilotage automatique. Explications.

Il s’agit sans doute de la plus grande arlésienne de cette dernière décennie. L’Apple Car cristallise en effet les fantasmes depuis plusieurs années et les premières rumeurs remontent ainsi à 2015.

Une Apple Car qui cristallise de nombreux fantasmes

Mais depuis 2016, la voiture de la Pomme Croquée s’est faite de plus en plus discrète, jusqu’à disparaître totalement de notre veille.

Puis, l’été dernier, un brevet déposé par Apple a relancé la machine : le document évoquait en effet un pare-brise capable de détecter les éclats et les fissures en temps réel. Plus récemment, c’est Digitimes qui a remis une pièce dans la machine en évoquant une date de lancement possible pour l’année 2024, soit dans seulement 4 ans.

Une date de lancement qui a laissé beaucoup de monde perplexe, et encore plus quand on connaît la fiabilité des prédictions de ce site.

Mais voilà, à présent, c’est au tour de Reuters de confirmer l’information, par le biais d’un article “exclusif” écrit à partir d’informations données par des sources inévitablement proches du dossier. Un article qui donne également de précieuses informations sur les caractéristiques du véhicule.

Le Project Titan prêt à renaître de ses cendres ?

Reuters explique donc que le Project Titan – c’était le nom donné à l’Apple Car – est né en 2014 et qu’il visait à développer une voiture nouvelle génération pour le compte de la firme. Toutefois, quelques années plus tard, cette dernière a changé ses options et elle a finalement décidé de se focaliser davantage sur la partie software.

Le projet aurait cependant connu un nouveau changement de direction en 2018 avec le recrutement de Doug Field, un ancien de Tesla. Apple aurait alors fait une coupe franche au sein de l’équipe en charge du projet, avec le licenciement de 190 personnes. Et depuis, silence radio.

Mais voilà, les sources de Reuters nous apprennent pas mal de choses. Elles expliquent en premier lieu que le projet a repris de plus belle et que la firme a l’intention de lancer un véhicule grand public pour le marché de masse… et donc pour les particuliers comme vous et moi.

Il y a plus intéressant. Pour mener à bien ce projet, Apple aurait développé une nouvelle conception de batterie, une conception visant à réduire les coûts tout en augmentant leur autonomie. Reuters évoque une conception “monocellulaire” permettant de gonfler les cellules individuelles de la batterie et libérer de l’espace en éliminant les enveloppes. En outre, plutôt que de se tourner vers le lithium-ion, Apple étudierait la possibilité d’opter pour une chimie alternative, le LFP – pour phosphate de fer lithium.

Une nouvelle technologie de batterie

Cette dernière aurait en effet pour principal atout de moins chauffer et d’être par conséquent plus sûre que le lithium-ion.

En revanche, le véhicule ne serait pas forcément conçu de A à Z à Cupertino et certaines sources ont ainsi évoqué un mystérieux partenaire de fabrication.

Un choix qui serait finalement assez logique puisque l’entreprise n’a aucune expérience en la matière. S’appuyer sur un constructeur bien établi lui permettrait donc de gagner du temps et d’atteindre plus vite le seuil de rentabilité.

Et un pilote automatique

Apple aurait également fait appel à des partenaires pour développer les différents éléments du système de navigation, et notamment les capteurs LiDAR embarqués à bord du véhicule. Tout comme les Tesla, l’Apple Car devrait en effet être capable de “lire” son environnement et elle pourrait ainsi proposer à son tour un pilote automatique.

Toujours selon Reuters, la production de l’Apple Car devrait débuter en 2024, pour un lancement calé au plus tard à l’horizon 2025. Mais bien sûr, à ce stade, il est préférable de rester prudent.

Mots-clés appleapple car