Apple Car : Apple négocierait aussi avec Mercedes-Benz

La firme à la pomme se serait-elle décidée à se lancer dans le secteur automobile ? Pour l’instant, Apple n’a fait aucun communiqué en ce sens, pourtant, les actions de l’entreprise tendent à penser que c’est bien le cas. En effet, IT Home nous rapporte le lundi 11 janvier 2021 qu’Apple est actuellement en pourparlers avec plusieurs acteurs de l’industrie automobile.

Parmi les marques citées par le site, on retrouve Hyundai Moto, mais aussi Mercedes-Benz Daimler et d’autres. Hyundai a effectivement déclaré qu’il était en relation avec Apple au sujet de la production de véhicules pour la firme à la pomme mais que les négociations sont encore à un stade précoce.

Crédits Matias Cruz – Pixabay.com

Cependant, si Apple songe vraiment à élargir ses activités à la production automobile, il semblerait qu’elle ne mise pas uniquement sur un partenaire mais qu’elle tâte également le terrain avec d’autres constructeurs automobiles.

Apple veut bien négocier avec tous les constructeurs automobiles, sauf Tesla

CBN.com a en effet déclaré dans un rapport qu’un initié de l’industrie automobile lui a confié qu’Apple recherchait des équipementiers auprès des constructeurs automobiles. Plus précisément, Mercedes-Benz Daimler aurait été le premier constructeur avec qui Apple est entré en contact.

Des analystes estiment que de nombreux constructeurs automobiles pourraient coopérer avec Apple pour concevoir l’Apple Car. Parmi les marques qui ont été évoquées, on retrouve Mercedes-Benz, Hyundai, Volkswagen, Ford, Jaguar Land Rover, Honda ou encore Geely.

Mais si Apple veut bien faire affaire avec ces constructeurs, il y en aurait un qu’elle aurait décidé de tout simplement boycotter : Tesla.

Apple sur le point d’entrer sur le marché des véhicules électriques ?

Elon Musk, le PDG de Tesla, a en effet tweeté en décembre que dans les jours les plus sombres de l’entreprise, alors qu’il était en train de concevoir le Tesla Model 3, il avait contacté Apple pour discuter d’une éventuelle vente de son entreprise.

Elon Musk a ainsi confié qu’il voulait à l’époque vendre Tesla à Apple pour une valeur de 60 milliards de dollars environ, mais Tim Cook a refusé de le recevoir et d’en discuter.

Pourtant, des analystes affirment, par rapport au choix d’Apple de ne pas collaborer avec Tesla, que coopérer avec qu’une société aussi mature dans le domaine des véhicules électriques aurait été une occasion en or pour saisir l’opportunité qu’offrent les véhicules électriques dans les dix prochaines années. Quoi qu’il en soit, vu que les 60 milliards de dollars qu’Elon Musk voulait à l’époque représentent actuellement seulement un dixième de la valeur marchande de Tesla, on imagine bien qu’Elon Musk est soulagé que Tim Cook n’ait pas accepté le deal.