Apple compte tester des voitures autonomes en Californie

Apple nous réserve visiblement pas mal de surprises pour les années à venir. Preuve en est, le géant américain vient d’obtenir une autorisation du service californien d’immatriculation pour tester des voitures autonomes dans l’état. La firme aurait donc bien l’intention de se positionner sur le segment des véhicules autonomes.

L’autorisation a été émise en fin de semaine dernière, le 14 avril. Elle donne à l’entreprise la possibilité de tester des voitures autonomes sur les routes californiennes, sans limites de durée.

Apple Car

Concept par Luca Wrede

Apple se retrouve dans sur la liste des constructeurs habilités à tester des voitures sans chauffeur sur les routes californiennes, aux côtés de Google, Tesla, Ford ou même General Motors.

Apple va tester des voitures autonomes en Californie

Il faut tout de même rappeler que ce n’est pas la première fois que la firme américaine se positionne sur ce segment. En fin d’année dernière, elle avait en effet écrit à l’agence fédérale de sécurité routière pour donner son avis sur un projet lié aux voitures autonomes.

Dans ce courrier, l’entreprise se disait enthousiasmée par le potentiel de ce marché dans le domaine des transports et elle demandait également à l’agence de ne pas pénaliser les nouvelles sociétés à se lancer dans le secteur.

Tim Cook a également décidé d’investir l’année dernière un milliard de dollars dans une entreprise chinoise spécialisée dans la réservation de voitures. À l’époque, l’homme avait évoqué une alliance stratégique inscrite dans la durée.

Une autorisation à mettre en perspective

Toutefois, quelques mois plus tard, le New York Times a publié un article disant en substance que la firme américaine n’avait plus l’intention de construire une voiture connectée. Pire, nos confrères avaient même évoqué un repositionnement complet du projet et un repositionnement autour d’équipements intelligents et connectés.

Cette autorisation ne veut donc pas dire que la firme va lancer dans un avenir proche sa propre voiture, mais plutôt qu’elle va procéder à des tests poussés durant ces prochains mois, des tests incluant des véhicules autonomes. La nuance est importante.

Ceci étant, l’arrivée de la marque à la pomme sur le secteur est une nouvelle preuve de l’attrait que suscitent désormais les véhicules autonomes chez les grandes entreprises. Il faut en effet rappeler que la plupart des grandes firmes de ce monde travaillent désormais sur ce type de voitures.