Apple : des applications universelles iOS / OS X à la WWDC 2018 ?

Apple aurait selon certaines sources bien informées l’intention de profiter de la WWDC 2018 pour introduire de nouvelles applications universelles capables de fonctionner à la fois sur iOS et macOS.

L’information ne vient évidemment pas du principal intéressé, mais plutôt d’une source travaillant en collaboration avec Bloomberg. D’après cette dernière, la firme californienne aurait donc l’intention de profiter de la prochaine édition de sa conférence annuelle destinée aux développeurs pour introduire de nouvelles applications universelles.

Tout comme les outils compatibles à la fois avec les iPhone et les iPad, ces fameuses applications seraient en mesure de tourner sur les Mac présents au catalogue de l’entreprise sans nécessiter de version supplémentaire.

Apple chercherait à unifier ses plateformes

Grâce à ce système, les développeurs et les éditeurs seraient donc en mesure de créer un outil unique capable de s’adapter automatiquement à l’appareil utilisé par l’utilisateur et ils n’auraient donc plus besoin de créer plusieurs versions de leurs programmes.

Toujours selon le même informateur, le projet serait désigné en interne par le nom de code Marzipan et il serait suffisamment avancé pour pouvoir être présenté durant la WWDC 2018.

En revanche, nos confrères n’ont pas été en mesure de donner plus de détails techniques et on ignore ainsi comment l’implémentation de cette fonction se fera.

Une stratégie similaire à celle de Microsoft

Il faut tout de même signaler que la marque à la pomme ne serait pas la première à chercher à unifier ses plateformes. Microsoft en a fait tout autant de son côté avec l’Universal Windows Platform et ce programme permet ainsi aux développeurs de créer des applications capables de fonctionner sur un vaste panel de dispositifs comme des ordinateurs, des tablettes, des consoles ou même des casques à réalité augmentée.

Dans ce cas précis, il est évidemment difficile de ne pas penser à cette rumeur – persistante – faisant état du lancement à venir de Mac propulsés par des puces ARM. Ces machines n’auraient en effet aucun mal à trouver leur place dans cette nouvelle dynamique.

Ceci étant, là encore, Apple semble accuser un certain retard face à Microsoft puisque Windows 10 on ARM a été officialisé au début du mois. Lui, mais aussi les premières machines à en profiter.