Apple embauche de nouveaux conducteurs pour étoffer son équipe chargée des voitures autonomes

Bien que l’on ne connaisse pas vraiment les détails sur le projet d’Apple concernant la technologie des voitures autonomes, ses dernières actions montrent son progrès dans le domaine. Récemment, la marque à la pomme a procédé au recrutement de nouveaux pilotes d’essai certifiés pour tester ses véhicules en Californie.

Selon les informations obtenues auprès du Département des Véhicules à Moteur de la Californie, l’entreprise viendrait d’embaucher 33 nouveaux conducteurs. La flotte du géant de la technologie compte en ce moment un total de 69 voitures autonomes de test dans tout l’État.

Crédits Unsplash

Apple a commencé à s’intéresser au marché de la conduite autonome il y a quelques années, notamment avec les informations sur son Projet Titan qui ont commencé à filtrer en 2014.

Apple, encore loin derrière les autres entreprises du secteur ?

Avec le recrutement de ces  nouveaux pilotes, Apple se lance dans un nouveau défi dans le monde des véhicules sans conducteur. L’entreprise compte ainsi actuellement 143 pilotes d’essai au niveau de sa flotte, ce qui est malgré tout encore faible comparé aux autres compagnies du secteur comme Tesla.

La concurrence est ainsi assez rude pour Apple, surtout que les autres entreprises disposent déjà d’un grand nombre de pilotes et de véhicules.

À titre d’exemples, Waymo dispose actuellement de 321 conducteurs actifs et de 135 voitures d’essai. Quant à GM, le nombre de ses pilotes s’élève à 760 et celui de ses voitures à 258.

Un projet en progression

Depuis le lancement du Projet Titan, les nouvelles concernant le projet d’Apple relatif à la technologie autonome étaient plutôt vagues et rares. Il y a quelques mois, certaines publications ont même suggéré le ralentissement du Projet Titan suite au licenciement d’environ 200 employés vers le début de l’année 2019.

Contrairement à ce que beaucoup auraient pensé, la société semble toutefois aller de l’avant, la preuve, elle a encore investi davantage dans le secteur. En juin dernier, l’entreprise a acquis Drive.ai, une startup travaillant dans le domaine de la conduite autonome et a procédé à l’embauche de plusieurs ingénieurs qui ont auparavant travaillé pour des compagnies concurrentes.

Pour le moment, on ignore encore si Apple projette ou non de passer à la construction de ses propres voitures ou si elle compte créer un système qui sera installé sur les véhicules déjà existants.