Apple : La Chine pourrait fermer l’App Store sur le territoire

Apple enchaîne les déconvenues ces derniers mois. D’abord, un possible retard de l’iPhone 12, conséquence de la pandémie de Covid-19. Ensuite, la plainte déposée par Epic Games contre la position dominante d’Apple sur les appareils iOS, lançant un véritable débat. Mais surtout, la Guerre froide technologique et commerciale que se livrent la Chine et les USA, qui n’arrangent pas les affaires de la firme de Cupertino. Et alors qu’un analyste mise sur une diminution des ventes de l’iPhone si WeChat venait à être banni du territoire américain, c’est une autre analyse qui évoque une possible position embarrassante pour Apple.

Selon The Information, la Chine pourrait fermer l’App Store sur tout le territoire.

Crédits Zhiyue Xu – Unsplash.com

Un scénario catastrophe évoqué par le média.

Apple se trouve en difficulté sur le territoire chinois

Apple subit de plein fouet les conséquences de la Guerre froide technologique et commerciale entre les USA et la Chine. Et c’est sur le territoire chinois qu’Apple est en difficulté, avec de faibles parts de ventes, et un possible bannissement de son App Store selon un scénario évoqué par The Information.

Selon le média, Apple ne serait plus dans les petits papiers de la Chine depuis un bon moment. Notamment, car l’App Store doit être détenu par une société majoritairement chinoise. Sans oublier que les applications proposées dans la boutique virtuelle de la firme de Cupertino devraient être regardées et analysées pour être respectueuses des lois en Chine, souvent considérées comme liberticides. Une obligation qu’Apple ne respecte tout simplement pas.

Pour faire face à cette situation, Apple a décidé d’enregistrer une entité juridique, qui n’a pas été approuvée par la Chine, pour l’App Store. Une stratégie réfutée par les USA qui pensent qu’il s’agit d’une perte de contrôle de la boutique virtuelle.

Le problème est donc le suivant, comme l’explique The Information : la Chine veut contrôler les applications proposées sur l’App Store et Apple lui refuse ce droit. Et, toujours selon le média, cette situation pourrait pousser le Parti communiste chinois à fermer la boutique virtuelle sur le territoire. Et cela impliquerait une indisponibilité de 1,5 million d’applications.

Sans oublier que l’App Store est l’unique boutique virtuelle sur iOS, puisque Apple a le monopole, et qu’un iPhone sans applications devient tout simplement… inutile.