Apple : la firme particulièrement visée par nouvelle législation en Russie ?

Novembre 2019, les grandes entreprises de la Tech ont été prises de court par la nouvelle législation votée par la Russie concernant les gadgets et appareils intelligents commercialisés sur le territoire. La nouvelle loi les oblige en effet à préinstaller des logiciels de fabrication russe sur leurs Smartphones, tablettes, montres connectées et autres appareils numériques.

Si tous les géants technologiques ne sont pas épargnés par cette législation, Apple fait partie des entreprises qui en sont le plus affectées.

Un Apple Tag pour accompagner l'iPhone SE 2 / iPhone 9 ?

Crédit photo : Unsplash

La marque à la pomme est en effet connue pour rester très exclusive concernant les applications préinstallées sur ses appareils. La mise en place de cette nouvelle loi pourrait alors l’empêcher de vendre ses produits en Russie si elle ne se plie pas aux règles.

Apple menace de quitter la Russie

Lorsque le gouvernement avait annoncé la nouvelle législation en novembre, beaucoup n’ont pas pu s’empêcher de penser que la loi avait été spécialement élaborée pour Apple. Kremlin souhaite clairement limiter le pouvoir et la liberté des grandes marques américaines sur le territoire. Les utilisateurs devront se préparer à un possible bras de fer entre les deux parties.

Cette nouvelle loi pourrait sonner la fin des iPhone et des iPad en Russie ! Apple n’a en effet pas l’intention de céder aux nouvelles règles, et elle l’a bien fait savoir. La firme de Cupertino s’est dite prête à quitter volontairement le marché russe si aucun compromis n’est trouvé.

Répression ou mise en valeur des logiciels russes ?

Il a été annoncé que la nouvelle législation votée par la Russie sera mise en application en juillet prochain. Dans un communiqué, le gouvernement a expliqué que le but était de promouvoir les valeurs et la technologie russes, mais aussi de faciliter l’utilisation des gadgets numériques pour les utilisateurs uniquement russophones.

À première vue, cette préinstallation « forcée » d’applications et logiciels russes part d’une bonne installation de la part du gouvernement. Apple et les autres grands noms de la Tech soupçonnent cependant une nouvelle stratégie pour pouvoir garder un œil sur les moindres faits et gestes de la population. Reste à voir ce qu’en pensent les utilisateurs, qui sont également les principaux concernés par toute cette histoire.

Mots-clés applerussie