Apple : les ventes d’iPhone en légère baisse en Europe

L’iPhone aurait-il plus de mal à convaincre en Europe ? Il semblerait que cela soit le cas. D’après Kantar, Apple aurait en effet enregistré une légère baisse de 0,8 % sur le second trimestre par rapport à l’année passée. Android, lui, se porte toujours aussi bien. Les résultats réalisés par la firme sont encore plus mauvais en France, où la baisse atteint cette fois les 5 %.

Si l’iPhone a toujours autant de succès aux États-Unis, il accuse donc un léger recul sur le vieux continent.

apple-iphone-versions

Crédits pixabay.com

Globalement, les ventes ont donc baissé de 0,8 % sur l’ensemble du territoire européen au second trimestre par rapport à l’année 2018.

L’iPhone a un peu de mal à se vendre

Si cette baisse peut sembler insignifiante, il suffit néanmoins de se pencher sur chaque marché pour réaliser que ce n’est pas tout à fait le cas. En Italie, par exemple, Apple a vu ses ventes chuter de 3,4 % sur un an, contre 5 % pour le territoire français. La situation n’est pas plus mirobolante en Espagne, en Allemagne et chez nos voisins.

Curieusement, la situation est assez mauvaise aux États-Unis aussi.

En dépit des excellentes ventes de l’iPhone Xr, Apple a effectivement vu ses parts de marché passer de 38,7 % à 36,3 %. Android, de son côté, a vu ses parts augmenter de 61 % en 2018 à 63,5 % en 2019.

Apple a aussi enregistré une baisse annuelle au Japon avec une chute nette de 5,5 % sur une année.

Un problème de prix ?

En soi, il est évidemment difficile d’être surpris par cette baisse générale. Apple est à la tête de l’un des écosystèmes les plus complets du marché, certes, mais la firme paye aussi le prix de ses tarifs très élevés. L’iPhone Xs et l’iPhone Xs Max ne sont pas franchement bon marché et ils nécessitent un véritable effort financier de la part des ménages. Un effort financier que beaucoup ne semblent plus vouloir faire.

D’autant qu’en face, la concurrence s’est intensifiée. Xiaomi applique une stratégie de terre brûlée en tirant sans cesse les prix vers le bas, ce qui lui permet bien entendu de séduire de plus en plus de consommateurs.

Et puis, il y a le produit en lui-même. L’iPhone Xs offre peu d’améliorations par rapport à l’iPhone X et on imagine sans peine que cela n’a pas dû jouer en faveur du terminal… ni des ventes d’Apple.

A noter que Kantar n’est pas le seul à relever des chiffres préoccupant. D’après une étude menée par BankMyCell, le taux de conservation des iPhone aurait également chuté de plus de 15 % par rapport à l’année passée. Entendez par là que de moins en moins de gens conservent leur iPhone.

Mots-clés apple