Apple annonce le M1, une nouvelle puce pensée pour les Mac

Apple a tenu ce soir un nouveau Keynote consacré à ses nouveaux Mac. Très complet, l’événement ne s’est pas arrêté aux nouvelles machines de la firme et il a aussi été l’occasion pour Apple de lever le voile sur un tout nouveau processeur : le M1.

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, ce n’est pas l’Apple A14 qui animera les premiers Mac sous ARM, mais une toute nouvelle puce baptisée Apple M1.

Et Apple dévoila une nouvelle puce pensée pour les Mac, le M1.
Et Apple dévoila une nouvelle puce pensée pour les Mac, le M1.

Apple M1, un chipset pensé pour le Mac

Unique en son genre, cette puce est gravée en 5 nm et elle compte 16 milliards de transistors. Plus intéressant, la mémoire est unifiée et accessible pour tous les composants.

Le CPU regroupe huit coeurs répartis sur deux clusters avec quatre coeurs rapides et quatre coeurs économes en énergie. Une architecture que l’on retrouve aussi sur les SoC de nos smartphones.

Apple annonce des performances équivalentes à celles du MacBook Air actuellement présent au catalogue du constructeur. La firme promet aussi de meilleures performances en terme de consommation énergétique avec des performances par watt deux fois supérieures à celles de la puce du MacBook Air.

Le GPU n’est pas en reste et il regroupe ainsi 8 coeurs différents. D’après son concepteur, il est le plus puissant au monde. Mais ce n’est pas fini, car l’Apple M1 est aussi équipé d’un moteur neuronal de 16 coeurs capable de gérer 11 trilliards d’opérations par seconde et il dispose d’une enclave sécurisée tout comme les iPhone et les iPad.

Mieux encore, le M1 prend en charge le Thunderbolt 4 et il sera donc capable de reconnaître tous les appareils compatibles avec cette norme.

Une puce compatible avec macOS Big Sur

Sans surprise, l’Apple M1 sera pris en charge par macOS Big Sur. Apple a d’ailleurs profité de l’occasion pour revenir sur les nombreuses nouveautés apportées par son système.

Rapide, véloce, réactif, les superlatifs ne manquent pas et Craig Federighi n’a pas tari d’éloges à son égard.

Mais attention, car Big Sur sera encore plus performant avec la puce M1 et Apple promet ainsi un gain de performances conséquent par rapport aux Mac Intel. Le tout grâce à la mémoire centrale, qui limite bien entendu les opérations de transfert.

Parce que la puissance ne fait pas tout, Big Sur sera aussi capable d’optimiser l’autonomie de notre Mac grâce à la puce M1.

La sécurité a toujours été le cheval de bataille d’Apple et la firme ne semble pas vouloir changer de stratégie. Selon les explications données par Craig ce soir, la puce M1 et Big Sur permettront aussi à nos Mac d’être plus sécurisés.

Et pour les applications ?

Craig Federighi a également profité du Keynote pour rappeler que les applications universelles fonctionneront aussi bien sur les Mac Intel que sur les Mac ARM.

De leur côté, les éditeurs semblent en tout cas préparer le terrain et ce sera notamment le cas d’Adobe qui lancera le mois prochain une version de Lightroom universelle et donc entièrement compatible avec les Mac ARM. Photoshop devra pour sa part attendre le début de l’année prochaine.

Il y a plus encore. Les Mac sous M1 pourront également faire tourner les applications développées pour iOS, et ce sans conversion.

Mots-clés apple