Apple met le paquet pour rattraper Google Maps !

Apple a longtemps fait appel à Google Maps pour ses smartphones et ses appareils. L’iPhone était ainsi à la base livré avec l’application de Google installée par défaut. Par la suite, la marque californienne a éprouvé le besoin de voler de ses propres ailes.

Elle a donc lancé son propre service de cartographie, Apple Plans. Un service qui a cependant été l’objet de vives critiques depuis son lancement.

L’entreprise a entendu ces critiques et elle déploie ainsi depuis plusieurs années tous les efforts nécessaires pour améliorer son application, une application intégrée sur tous les iPhone, mais aussi sur les Mac.

Pour ce faire, la société n’a pas regardé à la dépense et elle a recruté des milliers de personnes, des personnes envoyées dans plus d’une centaine de villes américaines et britanniques.

Ces personnes ont pour rôle de relever des données précises sur ces villes, au centimètre près, pour obtenir les cartes les plus précises possible. De plus, des voitures viendront aussi compléter et confirmer les données recueillies.

Google Maps, l’adversaire qu’il faut détrôner

À l’ère des cartes numériques, du GPS et des véhicules autonomes, Google est en bonne  position pour situer les humains dans l’espace avec précision. Google Maps est actuellement l’outil de référence que la majorité des entreprises, individus et même des institutions comme l’Armée américaine, utilisent pour se guider et se localiser.

Néanmoins, si Google a gagné cette première bataille, l’issue de cette guerre commerciale est encore incertaine.

Aujourd’hui, il ne suffit plus de connaître l’itinéraire le plus rapide pour aller d’un lieu à un autre. Encore faut-il avoir toutes les indications nécessaires pour y arriver. En particulier, pour les voitures de demain, les véhicules autonomes, qui ont besoin de savoir où se trouvent les marquages au sol, les déviations, les dos-d’âne et s’il y a des travaux en cours.

Plusieurs entreprises technologiques et constructeurs automobiles évitent Google Maps

Outre Apple qui s’évertue à faire de Plans la carte des véhicules de demain, de nombreuses entreprises et constructeurs s’attèlent aussi à avoir leur propre système de cartographie.

C’est le cas par exemple de Tesla qui améliore progressivement la base de données de son logiciel Autopilot, ou d’Intel qui a racheté la start-up israélienne de cartographie Mobileye pour 15 milliards de dollars en 2015.

D’autres sociétés ont conclu des partenariats à l’instar de Ford, Saic Motor et Honda qui travaillent avec la start-up de cartes HD Deepmap. Certains ennemis de Google, comme les cartographes ICI et TomTom, vendent de nombreuses cartes qui figurent sur les tableaux de bords des véhicules.

Mots-clés appleapple plans