Apple Music sera bien présenté durant la WWDC, d’après le PDG de Sony Music

Apple va ouvrir les portes de la WWDC 2015 dans quelques heures et les premières annonces devraient commencer à pleuvoir dans la foulée. Le PDG de Sony Music a cependant pris un peu d’avance et il a profité du Midem de Cannes pour évoquer le lancement d’une nouvelle plateforme de musique en streaming : Apple Music.

Doug Morris a effectivement été interrogé au sujet du service par la revue spécialisée Billboard, et il s’est alors fendu d’un laconique « c’est pour demain » pour toute réponse. Difficile d’être plus clair, pas vrai ?

Lancement Apple Music

Apple Music, ce sera pour ce soir. Du moins d’après le PDG de Google Music.

Certes, et il est plutôt bien placé pour savoir de quoi il en retourne puisque Sony Music devrait diffuser une bonne partie de son catalogue sur Apple Music.

Apple Music offrira de nombreuses fonctions avancées

Si vous avez loupé l’affaire, alors il faut rappeler que ce service a été construit sur les cendres de Beats Music. Il fonctionnera sur le même principe que ses concurrents et il nous permettra ainsi d’accéder à un vaste catalogue composé de plusieurs dizaines de milliers de titres en échange d’un abonnement facturé chaque mois.

Un abonnement dont le prix ne devrait pas dépasser les 10 euros.

En marge, il faudrait aussi s’attendre à pas mal de fonctions avancées et notamment à un système de listes de lecture, à des radios et même à des fonctions sociales. Les artistes et les groupes pourraient effectivement créer une page thématique et partager ainsi des infos et des contenus avec leurs fans.

Comme des photos de leurs concerts ou même des extraits musicaux.

Comme un bonheur ne vient jamais seul, Apple aurait aussi l’intention de mettre en place une offre spéciale pour nous permettre de tester le service gratuitement pendant trois mois. Toutes ces informations sont cependant à prendre avec des pincettes et il faudra de toute façon attendre la conférence de presse de ce soir pour être fixé.

Une chose est sûre en tout cas. La Pomme Croquée va devoir se montrer très convaincante si elle souhaite imposer son service sur le marché. Après tout, Spotify marche fort et il en va de même pour Google Music et pour tous les autres services du même genre.

Via