Apple nous prépare peut-être une surprise sur les iPhone de 2020

Apple nous prépare peut-être une ou deux surprises pour l’année prochaine. Du moins d’après un certain Samik Chatterjee. Cet analyste de J.P. Morgan s’attend en effet à ce que la marque lance pas moins de quatre nouveaux iPhone l’année prochaine. Une manière comme une autre d’adresser une cible un peu plus large.

Il faut le signaler, mais en dehors de quelques exceptions, toutes les prédictions des analystes ne se révèlent pas forcément exactes. N’est pas Ming-Chi Kuo qui veut, en effet.

iPhone X

Crédits Pixabay

Toutefois, Samik Chatterjee semble assez sûr de lui et son dernier rapport a au moins le mérite de faire écho aux dernières rumeurs en date.

Quatre iPhone en 2020 ?

D’après cet analyste, Apple aurait donc l’intention de lancer pas moins de quatre iPhone en 2020.

Les trois premiers viendraient remplacer les iPhone 11, iPhone 11 Max et iPhone 11r qui n’ont – par ailleurs – toujours pas été officiellement présentés par leur constructeur. Tous trois équipés d’un écran OLED, ils devraient différer les uns des autres par leur taille, avec trois diagonales différentes au choix, à savoir du 5,4 pouces, du 6,1 pouces et du 6,7 pouces. Le modèle le plus compact serait donc un peu plus petit qu’un iPhone Xs.

Ce n’est pas tout. Chatterjee s’attend également à ce que ces trois appareils soient livrés avec un modem 5G. Ils devraient donc être tous les trois en mesure de bénéficier des nouveaux débits conférés par la norme.

En outre, deux de ces iPhone devraient embarquer un capteur 3D ToF afin de mieux évaluer la profondeur des scènes photographiées et filmées. Ce qui leur permettrait également de proposer de nouvelles fonctions en lien avec la réalité augmentée. Un secteur sur lequel Apple a beaucoup investi ces dernières années.

Un quatrième iPhone moins cher

Et le quatrième module alors ? Il ferait globalement la taille d’un iPhone 8 et il devrait faire l’impasse sur la 5G. Apple devrait se limiter à la 4G pour conserver le prix de vente le plus bas possible. Toujours dans la même optique, il devrait également faire l’impasse sur l’OLED et se contenter d’une dalle LCD.

Plus accessible, ce quatrième iPhone pourrait permettre à Apple de conforter ses positions sur les marchés émergents, et notamment sur le marché chinois. Un marché qui lui échappe de plus en plus. Ce ne sont cependant que de simples hypothèses pour le moment. La prudence est donc de mise, d’autant que tous les rapports ne semblent pas aller dans le même sens.

Et puis bon, il ne faut pas perdre de vue que le développement d’un téléphone prend généralement plusieurs mois. Apple n’a sans doute pas encore arrêté toutes les spécificités des iPhone de l’année prochaine.

Mots-clés appleiphone