Apple obtient une injonction d’éloignement contre un homme accusé de harceler et menacer Tim Cook

Comme quoi, être riche et célèbre n’a pas que du bon. Du moins, c’est l’une des conclusions que l’on peut tirer d’une sordide affaire que nous rapporte Cnet le jeudi 20 février 2020. Voici l’histoire : En décembre, un homme s’est présenté au domicile du PDG d’Apple, Tim Cook, avec du champagne et des bouteilles. Rien de bien méchant, diriez-vous ? Seulement, cet homme appelé Rakesh Sharma et surnommé « Rocky », semble-t-il, était loin d’avoir les meilleures intentions du monde.

Dans un document judiciaire, le responsable de la sécurité d’Apple, William Burns, relate que Sharma n’en était pas à la première ni à la dernière de ses tentatives d’interaction avec le PDG. Son comportement étrange avait commencé le 25 septembre 2019 où il aurait laissé un message « dérangeant » sur « le téléphone d’un dirigeant d’Apple ».

Prison Facebook

Crédits Pixabay

Une semaine plus tard, Sharma a de nouveau fait un appel troublant et, selon Burns, le harcèlement de Sharma n’a fait que s’intensifier, allant jusqu’à « traquer le PDG d’Apple ».

Apparemment, Sharma avait pris l’habitude de se rendre chez Cook…sans y être invité

En effet, le 4 décembre 2019, Sharma est entré sans autorisation dans la propriété de Cook vers 22h30 pour lui livrer des fleurs et du champagne. Romantique, non ? Dans le dossier judiciaire d’Apple, il est mentionné que « peu de temps après, M. Sharma a continué de taguer l’exécutif d’Apple sur son compte Twitter, qui comprenait des photos sexualisées et inappropriées de M. Sharma en référence à l’exécutif d’Apple ».

Mais les actes déplacés de Sharma ne s’arrêtent pas là. Il est revenu chez Cook le 15 janvier pour s’enfuir avant l’arrivée des services de police de Palo Alto.

Burns a alors déclaré que « la conduite continue et de plus en plus menaçante de M.Sharma me cause, ainsi qu’à d’autres employés d’Apple, une détresse émotionnelle importante et me préoccupe beaucoup pour notre sécurité personnelle. »

Il aurait promis de chasser Apple et Tim Cook de la Baie de San Francisco

Car, effectivement, Sharma n’avait pas seulement Tim Cook dans le collimateur, il traquait également les autres responsables de la firme et, même, l’entreprise Apple elle-même.

Dans une vidéo qu’il a publiée en début février sur Twitter, Sharma a critiqué Cook et a déclaré à son encontre :

Hé Tim Cook, vous avez de sérieux problèmes avec votre marque. Vous devez quitter la région de la Baie. Fondamentalement, je vous chasserai. Shoo, Tim Cook, hors de la région de la Baie.

Comme si cela ne suffisait pas, Sharma aurait passé « deux appels absurdes » à Apple, rapporte Burns dans le dossier. Durant l’un deux, il aurait exigé qu’Apple lui donne de l’argent, car « un employé s’est moqué de lui au téléphone et lui a raccroché pendant qu’il se rétablissait à l’hôpital ».

Il aurait également déclaré à Apple que son avocat n’était autre que Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants.

Harcèlement et menaces

Le mercredi 5 février, les avocats d’Apple ont envoyé une ordonnance de cessation et d’abstention à Sharma, lui disant de ne plus contacter Apple et ses dirigeants.

Toutefois, Sharma a appelé le même jour la ligne d’assistance technique AppleCare d’Apple et, d’après le dossier, « a fait un certain nombre de commentaires très inquiétants et menaçants ». Burns note effectivement’ :

Au cours de l’appel, M.Sharma a déclaré qu’il savait où résidaient les membres de l’équipe exécutive d’Apple et a déclaré « je n’utilise pas de munitions, mais je connais des gens qui le font », que le PDG d’Apple est un criminel et qu’Apple a tenté de tuer M.Sharma alors qu’il était à l’hôpital (…) et d’autres commentaires délirants et paranoïaques concernant Apple.

En tout cas, un tribunal californien a accordé une injonction d’éloignement temporaire à l’encontre de « Rocky » pour rester loin de la résidence de Cook dans la Silicon Valley et des trois gardes de sécurité du PDG.

L’injonction dure jusqu’au mardi 3 mars 2020, date à laquelle un procès devrait se tenir sur cette affaire.