Apple paiera 30 millions de dollars à ses employés pour les dédommager des fouilles intempestives

En 2013, un groupe d’employés a porté plainte contre Apple arguant que l’entreprise devrait les rémunérer pour le temps passé à attendre et à subir les fouilles intempestives de leurs sacs et appareils. L’affaire a été portée à la fois devant le neuvième circuit et devant la Cour suprême de Californie, nous rapporte Apple Insider.

En effet, Apple a instauré ces contrôles de sécurité en 2013 et a exigé que les employés se conforment à ces fouilles sous peine de licenciement. Mais le géant à la pomme a récemment proposé de payer 30 millions de dollars dans le cadre d’un règlement avec les employés.

Apple
©boggy22/123RF.COM

Même si les avocats des employés d’Apple ont exhorté le tribunal à approuver ce règlement, les juges ont néanmoins fustigé l’entreprise concernant ses pratiques et ses argumentations dérisoires.

Apple menaçait de licencier les employés qui ne se conformaient pas aux fouilles

En effet, la Cour suprême de Californie a conclu qu’Apple exerçait un contrôle disproportionné sur ses employés, en les forçant à trouver un responsable ou un agent de sécurité avant de pouvoir quitter un magasin de détail pour leur pause et à la fin de leur temps de travail.

Apparemment, les employés des magasins de détail devaient ouvrir chaque poche de leur sac et se conformer aux directives des responsables ou des agents de sécurité. Ils devaient également autoriser que ces responsables et agents inspectent leurs appareils Apple lors de ces fouilles.

Les arguments d’Apple sont ironiques et incohérents, affirment les juges

Pour justifier ces inspections répétées, Apple s’est défendu en disant que ces employés pouvaient ne pas emmener leur sac ou leur appareil au lieu de travail pour éviter ces inspections. Des arguments que les juges ont qualifié d’incohérents et d’ironiques. Le juge de la Cour suprême de Californie, Tani Cantil-Sakauye, a effectivement déclaré que :

L’ironie et l’incohérence de l’argument d’Apple doivent être notées. Sa caractérisation de l’iPhone comme inutile pour ses propres employés est en contradiction directe avec sa description de l’iPhone comme faisant partie intégrée et intégrale de la vie de tout le monde.

En tout cas, si le tribunal accepte la proposition de règlement d’Apple, les 12 000 employés actuels et anciens des magasins de détail Apple Store en Californie pourraient recevoir un paiement maximum de 1 200 dollars environ chacun.

Mots-clés appleapple store