Apple a perdu 180 milliards de dollars de valeur en un jour

En 44 ans d’existence, Apple a battu tous les records grâce à sa compétitivité sur le marché américain et mondial. Chaque produit du fabricant fait sensation, grâce à une conception innovante et une stratégie de marketing très performante. En 2018, elle est devenue la première entreprise privée à être valorisée en bourse à plus de 1 000 milliards de dollars.

Le commerce de matériel informatique se porte bien, malgré le coronavirus qui fait des dégâts dans tous les autres secteurs. Cependant, le 3 septembre 2020 tous les indices boursiers américains ont été en baisse. Toutes les grandes sociétés ont ainsi perdu de la valeur : 3.76 % pour Facebook, 4.63 % pour Amazon, 5 % pour Google et 6.19 % pour Microsoft.

Crédits Pixabay

Pour la marque de Steve Jobs, les pertes ont été évaluées à plus de 180 milliards de dollars. Une triste nouvelle, mais qui ne suffit pas pour définir la santé de l’entreprise.

À lire aussi : Une première photo pour le AirPods Studio ?

Une perte de valeur historique dans le monde

L’ancien record américain pour une diminution de valeur en un jour a été établi par Facebook en 2018, avec plus de 119 milliards de dollars perdus à cause de la sulfureuse affaire de Cambridge Analytica. Au niveau international, c’est Volkswagen qui a enregistré la baisse la plus spectaculaire en 2008, à hauteur de 153 milliards de dollars. La marque à la pomme croquée est donc actuellement l’entreprise qui a perdu le plus d’argent en une journée.

Certes, la somme est très importante à première vue, mais il faut savoir que cela ne représente que seulement 8 % de la valeur boursière de l’entreprise, qui a été estimée à plus de 2 000 milliards de dollars le 19 août 2020. Pour comparer avec les anciens records, les chiffres étaient de 19 % pour le réseau social et de 44 % pour le constructeur allemand.

À lire aussi : Prise en main de l’Apple Watch Series 6

Un chiffre d’affaires qui reste en hausse

Quand on regarde les comptes de plus près, on remarque que la compagnie que Steve Jobs a créée n’est pas du tout en difficulté. C’est le contraire qui semble sauter aux yeux, si on considère que l’action AAPL valait un peu plus de 200 dollars au mois d’août 2018, alors qu’aujourd’hui elle est supérieure à 400 dollars.

En outre, les ventes de produits d’Apple ont décollé de manière extraordinaire à cause de la crise du Covid-19, car les particuliers ont eu besoin d’équipements pour travailler à la maison et se connecter. Cela a généré un bénéfice de 59.7 milliards au deuxième trimestre de cette année. Par rapport au mois de janvier, le prix du titre est en hausse de 65 %. Autant dire que cette baisse de valeur inédite ne doit pas être prise en compte pour évaluer la santé de cette multinationale américaine.

Mots-clés apple