Apple Plans pourrait, à terme, cartographier l’intérieur de certains bâtiments

Il faut bien l’avouer, Apple Plans a reçu un accueil assez mitigé. Avant le lancement d’iOS 6, tout le monde était très excité à l’idée de pouvoir tester l’outil de cartographie imaginé par la Pomme Croquée, mais il n’aura fallu qu’une poignée de jours pour que ses nombreux bugs et ses nombreuses incohérences ne fassent retomber l’excitation. Et même si iOS 6.1 a considérablement amélioré la situation, force est de constater que Plans ne parvient pas encore à égaler Google Maps. Toutefois, les ingénieurs en charge du projet n’ont pas encore donné leur dernier mot – désolé Jean-Pierre – et il semblerait même que ces derniers envisagent, à terme, de cartographier l’intérieur de certains bâtiments.

Comment le sait-on ? Et bien tout simplement grâce au dernier rachat d’Apple. La firme de Cupertino, comme toutes les autres entreprises de son gabarit, dépensent plusieurs millions de dollars chaque année pour acquérir les technologies, ou les brevets, qui lui manquent. C’est un business très lucratif et c’est surtout un très bon moyen de gagner du temps en acheter directement une technologie qui a fait ses preuves. Cette fois et si l’on en croit le Wall Street Journal, Apple aurait apparemment jeté son dévolu sur une petite société que certains d’entre vous connaissent peut-être puisqu’il s’agit de WiFiSLAM.

Apple & WiFiSLAM

Apple viendrait de dépenser 20 millions de dollars pour racheter WiFiSLAM.

Pour les autres et pour ceux qui n’auraient pas envie d’aller parcourir la fiche de la société sur AngelList, on peut préciser que WiFiSLAM s’est spécialisée sur le segment des GPS d’intérieur. Grâce aux différents signaux WiFi situés à l’intérieur d’un bâtiment, la technologie développée par la boite est apparemment capable de situer la position d’un mobinaute avec une certaine précision. Comment ça marche ? Très bonne question et on ne le sait pas, mais il semblerait que cette fameuse technologie ait littéralement tapé dans l’oeil d’Apple puisque la firme aurait dépensé 20 millions de dollars pour l’acquérir.

Toute la question étant bien évidemment de savoir à quoi cette dernière pourrait lui servir. Forcément, les applications sont nombreuses et il est très difficile de ne pas penser à la cartographie de bâtiments et de lieux publics comme les aéroports, les gares ou même les musées. Sachant que Google Maps propose cette fonctionnalité depuis quelques temps, on peut effectivement imaginer qu’Apple souhaiterait s’aligner sur l’un de ses plus féroces concurrents en s’appuyant sur une technologie qui a fait ses preuves.

Notez cependant que le rachat de WiFiSLAM pourrait également déboucher sur plein d’autres choses, comme les bons de réduction géolocalisés. Après tout, ces derniers sont très à la mode en ce moment dans les centres commerciaux souhaitant passer au “2.0” et c’est typiquement le genre de fonctionnalités qui pourrait doper la popularité de Passbook après tout.

Crédits PhotoRam-Man

Mots-clés appleios