Apple pourrait bientôt s’ouvrir aux autres plateformes

Apple a toujours été un peu hermétique au monde extérieur et la firme a souvent privilégié son propre écosystème à celui des autres. La situation pourrait changer prochainement si l’on en croit les déclarations faites par Tim Cook à l’occasion d’une réunion avec ses employés. L’homme aurait effectivement l’intention de faire preuve d’un peu plus d’ouverture.

Apple a été un des premiers constructeurs à raisonner en terme d’écosystème et c’est précisément ce qui lui a permis de séduire autant d’utilisateurs.

Ouverture Apple

Apple pourrait faire preuve d’un peu plus d’ouverture dans les mois et dans les années à venir.

Mais voilà, entre temps, les usages ont beaucoup changé et de plus en plus de personnes optent ainsi pour des environnements mixtes. Après tout, les personnes travaillant sur Mac n’ont pas toujours un iPhone, et vice-versa.

Apple voudrait tendre la main à toutes les personnes travaillant dans des environnements mixtes

Tim Cook aurait parfaitement conscience de cet état de fait et il aurait ainsi l’intention de faire preuve d’un peu plus d’ouverture dans les mois et dans les années à venir.

Il aurait ainsi profité d’une réunion organisée avec ses employés pour dévoiler sa nouvelle stratégie et il aurait notamment indiqué que les services de la marque pourraient (notez le conditionnel) faire leur entrée sur des plateformes concurrentes dans un avenir plus ou moins proche.

Des services tels que iWork, iMessage, FaceTime ou même… Apple Pay.

Surprenant ? Pas tant que ça puisque la firme a appliqué cette stratégie avec Apple Music. L’application est disponible sur iOS, bien sûr, mais aussi sur Android et elle a même été mise à jour la semaine dernière pour être en mesure de stocker la musique de l’utilisateur sur… une carte micro SD. Amusant, surtout quand on sait que les iPhone et les iPad sont dépourvus d’un port de ce type.

Tim Cook envisagerait de lancer d’autres services sur Android

iTunes est aussi présent sur les plateformes concurrentes et l’outil ne se limite ainsi pas à OS X. On le trouve effectivement depuis plusieurs années sur Windows.

Ceci étant, en dehors de ces deux applications, Apple ne s’est pas vraiment intéressé aux plateformes concurrentes et il faut avouer que c’est un problème pour les utilisateurs puisqu’ils sont du coup obligés de passer par des services tiers.

Je pense notamment à iCloud qui se contente du strict minimum sur Windows et qui a poussé les consommateurs équipés d’un iPhone dans les bras de Dropbox ou d’autres solutions du même genre.

Quoi qu’il en soit, il est possible que la prochaine WWDC nous réserve quelques surprises de ce côté là.

Crédits Photo