Apple pourrait économiser 2,5 milliards de dollars avec sa puce M1… cette année

À en croire un cadre supérieur d’IBM, le passage d’Apple à son processeur M1 devrait lui permettre d’économiser 2,5 milliards de dollars en 2020. Une économie qui devrait s’améliorer au fur et à mesure.

L’année 2020 aura été marquée par un changement majeur chez la Pomme : la transition vers les puces Apple Silicon. Adoptant l’architecture ARM, ces dernières équiperont désormais une bonne partie des produits du constructeur. Dans l’ensemble, nous nous attendons à ce que ce passage à une autre architecture améliore les performances générales ainsi que l’autonomie de la batterie. Le nouveau MacBook Air et le MacBook Pro 13 pouces (M1) sont les premiers à bénéficier de cette nouvelle approche, avec le Mac Mini. Et si l’on en croit Sumit Gupta, les répercussions du changement sur les résultats financiers d’Apple devraient se faire sentir dès cette année.

Crédits Apple

D’après ce responsable de la stratégie IA d’IBM, l’utilisation de puces M1 devrait produire un gain financier supplémentaire de près de 2,5 milliards de dollars d’ici fin 2020.

Une réduction des coûts

Pour déboucher sur ce chiffre, Gupta s’est certes basé sur de simples estimations, mais les hypothèses qu’il avance sont néanmoins plus ou moins fiables. Il estime que la production de puces M1 coûtera à la Pomme entre 40 et 50 dollars l’unité, contre environ 200 dollars pour un processeur Intel Core i5 d’un MacBook Air et plus encore pour un processeur d’un MacBook Pro.

Étant donné qu’Apple compte écouler 5,4 millions d’exemplaires de son MacBook Air sous M1 et du MacBook Pro 13 pouces (M1) cette année, ces ventes devraient lui permettre d’économiser près de 2,5 milliards de dollars. L’expert admet que ces chiffres sont approximatifs, notamment parce qu’ils ne tiennent pas compte par exemple des coûts de R&D, mais son estimation reflète tout de même du potentiel des processeurs Apple Silicon à améliorer significativement la trésorerie de la firme.

Des économies encore plus conséquentes dans les années à venir

On notera aussi le fait que les puces M1 intègrent plus de composants que leurs concurrents chez Intel. Elles misent entre autres sur une mémoire unifiée. Autrement dit, la mémoire vive est intégrée dans le chipset, permettant ainsi au CPU et au GPU d’y accéder directement.

Compte tenu de ce design, il est difficile de croire que la puce coûtera moins de 100 dollars. Mais le constructeur économisera sur les composants remplacés par le SoC. Ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’une fois que tous les ordinateurs Mac passeront à ARM, Apple réalisera des économies financières encore plus impressionnantes.

Mots-clés apple