Apple pourrait être victime du procès de DOJ contre Google

Les deux géants américains de la Tech, Apple et Google, ont toujours été considérés comme des concurrents. L’année dernière, la marque à la pomme croquée a écrit sur un panneau à Las Vegas : « Ce qui se passe sur votre iPhone, reste sur votre iPhone ». Une phrase destinée à tacler le fait que le moteur de recherche utilise les données d’utilisateurs à des fins commerciales.

Google est actuellement visé par le Département de la Justice américaine, concernant une violation de la loi antitrust régissant la concurrence. Mais voilà, la décision du ministère peut avoir un impact sur la compagnie dirigée par Tim Cook.

Crédits Pixabay

Si Google est incriminé pour concurrence déloyale, la marque créée par Steeve Jobs risque d’en subir les conséquences.

Connivence entre les deux géants

Le DOJ critique la filiale d’Alphabet, car l’entreprise paie d’autres compagnies (Opera, Mozilla, Verizon …) pour être le moteur de recherche par défaut sur différents appareils et navigateurs. Apple fait partie des principaux « fournisseurs de trafic », car 50 % des visites sur le moteur de recherche proviennent de la marque à la pomme. Cette dernière perçoit entre 8 et 12 milliards de dollars chaque année pour ce service.

Tim Cook et Sundar Pichai se sont rencontrés en 2018, pour discuter sur les possibilités d’augmenter le revenu obtenu à partir des recherches effectuées par les utilisateurs.

Le Département a même précisé qu’après la rencontre des deux dirigeants, un employé du fabricant de smartphones a envoyé un message à son homologue de Google : « Notre vision est que nous travaillions ensemble comme si nous étions une seule compagnie ».

La fin de l’accord pourrait être douloureuse pour Apple

En 2016, Cook avait pour objectif de doubler les revenus provenant des services jusqu’en 2020. Le chef d’entreprise a réussi son pari, grâce au succès d’Apple Music et au lancement de nouvelles prestations telles qu’Apple TV+ et Apple Arcade.

Comme pour affirmer qu’elle ne dépend pas totalement de la vente de smartphone, la firme de Cupertino a toujours été fière d’annoncer la croissance des profits provenant des services.

En 2019, le chiffre d’affaires lié à ce segment était de 46.3 milliards de dollars. Cependant, la somme payée par Google représente environ 26 % de ce montant.

Si le moteur de recherche est incriminé par le DOJ, le fabricant de smartphones risquerait d’avoir un gros trou dans ses comptes. Fort heureusement pour elle, ces derniers se portent bien, contrairement à d’autres compagnies.

Mots-clés appleDOJgoogle