Apple pourrait intégrer un capteur de Sony à son module True Depth

À en croire les rumeurs, Apple pourrait se servir d’un capteur conçu par Sony pour faire fonctionner le module True Depth des prochains iPhone. Une hypothèse qui ne fait pas l’unanimité chez les experts.

La fonction de reconnaissance faciale de l’iPhone est basée sur le protocole True Depth. D’après Apple, celui-ci analyse jusqu’à 30 000 points du visage pour permettre l’identification de l’utilisateur. Cependant, sa mise en œuvre coûte relativement cher. Face à ce coût exorbitant, la Pomme aurait l’intention de se tourner vers une solution alternative pour la reconnaissance faciale des prochains iPhone. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que nous entendons parler d’un tel sujet.

Test de l'iPhone Xs : image 9

De nombreux médias en parlent depuis plusieurs semaines. Et aujourd’hui, nous apprenons par le biais de Phonearena que le géant américain pourrait faire appel aux compétences de Sony.

Il semblerait effectivement que le module True Depth des iPhone de 2019 puisse être constitué d’un capteur fourni par la firme japonaise.

Un capteur Sony pour la fonction Face ID des futurs terminaux iOS ?

Jusqu’ici, Apple utilise son propre capteur pour s’assurer du bon fonctionnement de Face ID, mais bientôt, les choses pourraient donc changer. Si l’on en croit le site mentionné un peu plus haut, les prochains iPhone disposeraient d’un module de reconnaissance faciale installé au dos plutôt qu’à l’avant. Concernant le capteur de Sony, il adopterait une technologie baptisée Time-of-flight. En d’autres termes, au lieu d’utiliser des points de références sur le visage, il mesure le temps qu’un laser met pour rebondir sur un sujet afin de créer une représentation 3D.

Cette technologie est moins coûteuse que celle qu’Apple utilise actuellement sur l’iPhone. D’après Bloomberg, le géant de Cupertino aurait éprouvé un grand intérêt pour ce capteur 3D développé par son concurrent asiatique. D’autant plus que celui-ci est déjà en phase de production.

Satoshi Yoshihara, directeur général de Sony dans le secteur des capteurs, a d’ailleurs déclaré que plusieurs fabricants de smartphones avaient promis d’en commander.

Une hypothèse qui ne convainc pas Ming-Chi Kuo

De son côté, Ming-Chi Kuo ne pense pas qu’Apple puisse recourir à la puce de Sony. Selon lui, la configuration actuelle à double caméra dorsale des modèles d’iPhone premium depuis l’iPhone 7 Plus est suffisamment adéquate pour obtenir des informations sur la distance entre le smartphone et le visage de l’utilisateur.

Mots-clés appleiphonesony