Apple pourrait quitter le Royaume-Uni à cause d’un patent troll

Apple est souvent visé par des patent trolls, soit par des entités qui profitent de certains de leurs brevets pour attaquer l’entreprise et lui soutirer de l’argent. La plupart du temps, ces affaires se règlent à l’amiable, mais cela n’a pas été le cas de celle qui a opposé le constructeur à Optis Cellular Technology.

L’affaire a en effet fini devant un juge britannique, un juge qui a finalement intercédé en faveur du plaignant et qui a condamné Apple à lui verser le montant de 5 milliards de livres sterling. Soit 5,85 milliards d’euros.

Un homme se tenant le visage dans les mains
Image par StockSnap de Pixabay

Et si l’on en croit les avocats de la firme, alors ce verdict pourrait pousser cette dernière à quitter le marché britannique.

A lire aussi : Quand Netflix recrute chez Apple, il ne le fait pas à moitié

Apple condamné à verser 5,85 milliards d’euros

Si l’on en croit la plainte, alors la dispute porterait sur deux brevets déposés par Optis Cellular Technology, des brevets portant sur la connectivité à des réseaux de type 3G et 4G. Les détails techniques n’ont pas été communiqués, mais Apple aurait vraisemblablement utilisé une technologie proche de celle décrite dans ces brevets sur ses iPhone.

Optis Cellular Technology a donc déposé plainte devant un tribunal britannique et le juge de la Haute Cour a finalement tranché en faveur du plaignant, condamnant par la même occasion Apple au paiement d’une amende record.

Pire encore, cette entreprise a également déposé d’autres réclamations similaires portant sur des brevets associés à d’autres technologies, des réclamations qui pourraient déboucher sur d’autres procès en 2022.

A lire aussi : L’Apple Watch et les autres trackers capables de détecter le Covid long ?

Apple menace de quitter le marché britannique

Apple, de son côté, a fait savoir que si l’amende fixée par le juge était “commercialement inacceptable”, alors le constructeur pourrait quitter définitivement le marché anglosaxon. Des menaces que le juge Meade ne semble cependant pas prendre au sérieux :

“Il n’y a aucune preuve qu’Apple va vraiment dire non, n’est-ce pas ? Il n’y a aucune preuve qu’il soit même possible qu’Apple quitte le marché britannique ?”

Juge Meade – This Is Money

Cela étant, techniquement, Apple peut tout à fait décider de ne plus commercialiser directement ses iPhone sur le territoire britannique.

Si l’amende dépasse en effet les revenus générés par ce marché, il sera plus intéressant pour la firme de retirer ses billes. Les personnes souhaitant acheter un iPhone pourront toujours se tourner vers l’import.

A ce stade, il est cependant difficile de déterminer comment Apple va réagir, ni même si la firme va mettre ses menaces à exécution.

Mots-clés apple