Apple pourrait se dispenser de Synaptics pour son futur iPhone

Comme toutes les grandes firmes Apple cherche à réduire les coûts de production, pour augmenter les profits. Et c’est notamment dans cette perspective que la firme de Cupertino est entrée – depuis quelques temps déjà – dans une phase d’internalisation des différentes technologies et composants lui permettant de concevoir ses produits.

Le but que la marque affiche est d’ailleurs le suivant : se dispenser autant que possible des intervenants extérieurs, pour créer des terminaux « maison ».  Oui, mais voilà, ce beau gâteau technologique conçu avec amour dans les « cuisines » d’Apple ne se fait pas sans casser quelques œufs, et surtout rompre quelques contrats… Après avoir remercié Imagination Technology (concepteurs britanniques de semi-conducteurs), Apple pourrait aussi laisser de côté Synaptics, qui produit actuellement les puces gérant les pilotes d’affichage de ses iPhone.

iphone-apple-synaptics

La firme de Tim Cook serait en passe de lâcher Synaptics, concepteur de puces gérant des pilotes d’affichage, pour internaliser cette technologie à l’avenir.

La société à la pomme croquée aurait donc tendance à vouloir lâcher celle de San José (et non Dialog Semi, son concepteur allemand de puces de gestion d’alimentation, comme le laissaient penser de récentes rumeurs). C’est en tout cas ce que suggèrent certaines actions ayant été scrutées par les analystes du Crédit Suisse.

Apple conduirait Synaptics vers une sortie prochaine de sa liste de sous-traitants…

Ces derniers ont en effet décortiqué d’un œil attentif une note de recherches envoyée par Apple à ses investisseurs. D’après cette note Synaptics serait, selon toute vraisemblance, prochaine sur la liste des entreprises dont Apple voudrait se débarrasser.

Il convient toutefois de noter que le Crédit Suisse n’avance pas de preuves irréfutables permettant de tirer au clair les intentions de la firme californienne à l’égard de ses sous-traitants. Les analystes du groupe banquier se sont simplement contentés de dresser un classement des sociétés risquant d’être prochainement congédiées par Apple, et selon les informations rendues publiques par Cupertino (comme cette fameuse note), Synaptics serait la plus exposée.

Pourquoi Synaptics ? Pour deux principales raisons… Tout d’abord parce que laisser Synaptics de côté permettrait à Apple « d’optimiser la puissance et les performances de ses propres moteurs graphiques« , et d’autre part parce que cela donnerait à la firme de Tim Cook l’occasion de « réduire sa dépendance aux écrans OLED de Samsung« , leader mondial sur ce type de dalles, et grand concurrent d’Apple sur le marché du smartphone premium.

Si Apple décide bel et bien de se séparer de Synaptics, alors la firme délaissera un partenaire de longue date – Synaptics et Apple travaillant main dans la main depuis l’aire des premiers iPods.

Mots-clés applesynaptics