Apple ressort gagnant d’un procès concernant sa récente faille FaceTime

Dans le monde de la tech, les failles ne sont pas rares et les développeurs, avec une aide extérieure rémunérée, font tout pour les combler. Le but est de proposer la meilleure sécurité possible aux utilisateurs pour préserver leurs données privées, très sensibles. Autant dire que lorsqu’un géant comme Apple fait face à un scandale, ce dernier est largement diffusé ! C’était notamment le cas avec la fameuse faille FaceTime, qui permettait d’espionner une personne à travers l’application sans que cette dernière n’ait décroché le combiné. Autant dire un problème plus qu’épineux auquel Apple a dû faire face – la faille a depuis été corrigée.

Mais cette histoire ne s’arrête pas là puisque, suite au scandale, un avocat avait déposé une plainte liée à faille FaceTime.

Plusieurs mois après cette plainte, c’est finalement Apple qui gagne le procès ! Une histoire rapportée par Mac Rumors.

La justice tranche et Apple ressort vainqueur

C’est en janvier qu’un jeune garçon avait fait une découverte surprenante. Alors que ce dernier souhaitait passer un appel FaceTime avec ses amis pour se retrouver sur Fortnite, il réussit à entendre l’un d’eux alors même qu’il n’avait pas décroché, via son micro. C’est à travers une conversation groupée que le bug pouvait être utilisé, obligeant Apple à désactiver temporairement FaceTime avant de proposer un correctif. La mère du jeune garçon avait tenté d’alerter la firme de Cupertino, en vain.

Par la suite, l’avocat britannique Larry Williams II a décidé de déposer une plainte contre Apple. L’homme estimait que le bug FaceTime avait permis à une personne extérieure d’écouter le témoignage d’un de ses clients.

L’avocat réclamait donc des dommages et intérêts en évoquant une négligence de la part d’Apple, tout en avançant que le constructeur était au courant de la faille sur l’application.

Mais face à un manque de preuves solides, la justice a tout simplement décidé de donner raison à Apple. Une bonne nouvelle pour la firme de Cupertino dont l’image pouvait être entachée par ce scandale autour d’une faille de taille. Surtout lorsque l’on sait qu’Apple met un point d’honneur à souligner qu’il protège la vie privée de ses utilisateurs !

Mots-clés applefacetime