Apple sauve les meubles malgré la chute des ventes d’iPhone

L’iPhone connait un succès particulièrement manifeste depuis le lancement du tout premier modèle en 2007. Le smartphone d’Apple a même contribué a relancer l’enthousiasme autours de la firme, mais malheureusement pour la société de Cupertino, les ventes d’iPhone sont en recul depuis la sortie des dernières versions, bien moins innovantes que par le passé.

Autant dire que dans ces conditions tous les regards se sont rapidement tournés en direction d’Apple pour voir quelle serait la réaction de la firme dans ce contexte délicat, et surtout quels seraient ses résultats financiers dans cette zone de turbulence. Et contrairement aux attentes, ses résultats sont moins mauvais que prévus.

Ventes Apple en baisse

Malgré de mauvais résultats, Apple s’en sort bien face au recul des ventes de l’iPhone

N’y allons pas par quatre chemins, les résultats d’Apple sont mauvais, les ventes de l’iPhone sont en net retrait, et cela s’en ressent dans les chiffres. La firme de Tim Cook accuse donc une chute très significative de près de 27% de son bénéfice net au deuxième trimestre 2016. Pourtant pas de quoi faire sombrer Apple dans la psychose, la société s’attendait à pire, et la situation suffit même à rassurer certains analystes de Wall Street.

Apple face à une concurrence féroce

La concurrence devient en effet très rude sur le marché des smartphones haut de gamme, Apple doit faire face à des marques asiatiques bien mieux armées qu’avant pour concurrencer son iPhone, on pense notamment à Samsung, Sony, ou Huawei qui tiennent la dragée haute à la marque californienne.

Ajoutez à cela le manque de fraîcheur des derniers modèles d’iPhones et un marché mondial à deux doigts de la saturation, et vous comprendrez que les smartphones d’Apple soient moins populaires que par le passé.

Problème, les iPhones représentent la principale source de revenu pour Apple, d’où ce recul de bénéfice.

Les nouveaux produits, la parade d’Apple ?

Heureusement pour la marque à la pomme, d’autres appareils sont là pour compenser ce manque à gagner, et lui permettre de rester à flot. Parmi eux l’Apple Watch, qui est à présent « la montre la plus vendue au monde », ou l’iPad Pro sorti récemment et dont les ventes sont en hausse de 7%.

On pourra également citer le cas des ventes de services Apple, qui grimpent à hauteur de 19%. Enfin, une bonne surprise, l’iPhone SE – plus petit et moins cher que le 6s – s’écoule mieux que prévu et permettra peut-être à la firme de renouveler l’expérience avec d’autres modèles aux tarifs plus abordables.

Reste à savoir si à l’avenir le géant américain délaissera quelque peu l’iPhone au profit d’autres appareils plus rentables sur le long terme. Entre temps il faudra qu’Apple sache rassurer ses actionnaires et se poser les bonnes questions pour conserver son rang de leader sur le marché.

Mots-clés appleiphone