Apple se retrouve encore devant les tribunaux, à cause de son module photo

Apple n’a vraiment pas de chance en ce moment. Une entreprise israélienne vient en effet de déposer une plainte contre le constructeur pour violation de brevets. Elle vise cette fois le fameux module photo double présent sur l’iPhone 7 Plus et l’iPhone 8 Plus.

D’après les avocats de Corephotonics, le plaignant, Apple devrait en effet cesser de vendre ses terminaux équipés d’un module photo double.

iPhone 8

Pour quelle raison ? Tout simplement parce que la pièce violerait un brevet déposé par le principal intéressé. Précision qui a son importance, l’iPhone X n’est – pour le moment – pas visé par la plainte.

Apple poursuivi par une entreprise israélienne

D’après Corephotonics, Apple s’intéresserait depuis longtemps aux travaux menés par ses ingénieurs et l’entreprise aurait donc contacté le géant américain en vue de proposer un partenariat stratégique.

Les premiers échanges auraient été plutôt fructueux, mais le Californien aurait fini par couper court aux discussions en montrant « du mépris » à l’égard des brevets déposés par la société israélienne.

Pire, selon le plaignant, un représentant du géant de l’électronique aurait cherché à intimider la petite entreprise en affirmant qu’elle n’avait pas les reins suffisamment solides pour pouvoir faire face à une procédure judiciaire aussi longue et dispendieuse. Les faits semblent d’ailleurs lui donner raison puisque Samsung – malgré sa puissance – a eu besoin de six ans pour obtenir gain de cause dans l’affaire l’opposant à son concurrent.

Le module photo double en cause

Dans le cas présent, il faut tout de même signaler que Corephotonics n’est pas un total inconnu. En réalité, l’entreprise israélienne avait profité du Mobile World Congress organisé en 2014 pour présenter l’un des premiers modules photo double de l’histoire, un module qui a bénéficié d’une couverture médiatique mondiale à l’époque.

En outre, Corephotonics a fini par signer un partenariat stratégique en début d’année… avec Samsung. La société a en effet travaillé sur certains éléments liés au module photo du Galaxy Note 8, un module photo extrêmement efficace au demeurant. Pour en savoir plus sur cet aspect de la phablette coréenne, le mieux reste encore de consulter notre test, à cette adresse.

Maintenant, il peut également être utile de rappeler que le Californien a également signé un gros chèque en 2015 afin de mettre la main sur LinX, une autre entreprise spécialisée dans le développement de modules photo doubles.