Apple s’intéresse bien aux voitures autonomes

Apple a récemment envoyé une lettre à l’agence fédérale de sécurité routière (la NHTSA) afin de donner son avis sur un guide de bonnes pratiques pour les voitures autonomes, confirmant du même coup son intérêt pour ce secteur.

Créée dans les années 70, la NHTSA est une agence fédérale des États-Unis et elle a en charge tout ce qui a trait à la sécurité routière. Elle travaille donc en étroite collaboration avec le Département des Transports et elle travaille sur les standards en lien avec les voitures, mais également les infrastructures routières.

Voitures autonomes Apple

Apple s’intéresse bien au secteur des voitures autonomes.

L’administration Obama lui a récemment demandé de travailler sur un guide de bonnes pratiques dédié aux voitures autonomes.

Apple a écrit à la NHSTA pour montrer son enthousiasme au sujet des voitures autonomes

Le document a été présenté le 19 septembre dernier. Il compte une quinzaine de points portant sur les aspects techniques de ces véhicules et sur leur fonctionnement. En parallèle, la NHSTA a demandé un retour de la part des constructeurs et plusieurs d’entre eux ont répondu présents. Certains ont même partagé avec le ministère des données en lien avec leurs technologies.

Apple, lui, a envoyé une lettre, signée de la main de Steve Kenner, le directeur en charge de l’intégrité des produits de la firme.

Assez courte, elle affiche sans hésitation l’enthousiasme de l’entreprise. Kenner explique ainsi avoir hâte de collaborer avec la NHTSA et d’autres parties afin que “l’on puisse profiter de manière sûre, responsable et rapide des importants bénéfices sociétaux des véhicules automatisés”. Il indique un peu plus loin que l’entreprise a procédé à de lourds investissements sur le secteur et il se dit même favorable au partage des données entre les constructeurs.

La firme ne travaillerait pas sur une voiture, mais sur une plateforme

Kenner explique en effet que cette manière de faire permettrait de “construire une base de données plus exhaustive que ce qu’une seule entreprise pourrait faire seul”. Un peu plus loin, il encourage aussi les autres constructeurs du marché à “considérer les dimensions éthiques de ces futures innovations”. Il demande aussi à ce qu’un nouvel arrivant sur le marché dispose des mêmes droits que les acteurs déjà en place.

La lettre s’arrête là, malheureusement. L’homme n’explique pas ses intentions et il ne dévoile pas non plus l’axe d’étude choisi par Apple.

Lorsque les premières rumeurs sont apparues sur la toile, les sources évoquaient le possible lancement d’une Apple Car, désignée sous le terme de Project Titan. Selon les médias américains, la firme aurait revu ses positions depuis et elle se focaliserait sur une plateforme logicielle capable de rendre nos véhicules autonomes. Toutefois, pour l’heure, ces bruits de couloir ne s’accompagnent d’aucune preuve tangible.

Mots-clés apple