Apple Store : des employés ont été licenciés pour des comportements inappropriés

Apple est connu pour la qualité de son service après-vente et la marque ne plaisante pas lorsqu’il est question de protéger les intérêts de ses clients. Preuve en est, elle vient de mettre à la porte quatre employés de l’Apple Store de Westfield Cardinale en Australie pour des comportements inappropriés. Ces derniers sont notamment accusés d’avoir accédé aux contenus stockés sur les terminaux de leurs clients et d’avoir pris de nombreuses photos de leurs clientes et de leurs collègues.

Selon le Courrier Mail, tout a commencé au début du mois lorsqu’un membre du personnel a surpris un technicien de la boutique en train de consulter les photos stockées sur l’iPhone d’une cliente dans la salle de réparation.

Apple Store Bad Buzz

Apple a licencié quatre de ses employés pour comportements inappropriés.

Il a immédiatement été voir son supérieur pour lui faire part de la découverte et ce dernier en a lui-même référé au patron de la boutique.

Ils prenaient en photos leurs clientes et leurs collègues

L’information est ensuite remontée au service des ressources humaines de la marque et ce dernier a envoyé un de ses représentants sur place pour gérer la situation et prendre les mesures appropriées.

Il a alors découvert que l’homme n’était pas seul à agir. En réalité, d’après les informations obtenues auprès d’une source interne, il faisait partie d’un groupe de quatre hommes qui avait pris l’habitude de prendre en photo les clientes et les employées les plus séduisantes pour les partager ensuite sur un canal de discussion dont ils étaient les administrateurs.

Toujours selon cet informateur, les photos en question n’avaient rien de très artistique et elles s’arrêtaient en réalité sur certains détails de leur anatomie, comme leurs fesses ou leur poitrine.

Les données des utilisateurs n’ont pas été compromises

Apple n’a pas réfuté ces informations, mais la firme a publié un communiqué ce matin pour déclarer que les données des clients n’avaient pas été récupérées ou même transférées par ces quatre salariés indélicats. Elle a aussi déclaré que le respect et l’égalité faisaient partie des valeurs fondamentales de la marque et qu’elle ne tolérait pas que ces valeurs soient piétinées par qui que ce soit.

En attendant, il faut rappeler que ce n’est pas le premier cas du genre. À la fin de l’année dernière, un employé de l’Apple Store de Melbourne avait ainsi viré six étudiants à cause de la couleur de leur peau. Une fois encore, la firme était rapidement intervenue pour régler la situation et licencier le fautif, mais l’affaire s’était rapidement retrouvée à la une de tous les médias.

Mots-clés appleapple store