Apple utiliserait des caméras embarquées pour éviter les fuites et elles viennent de fuiter

Apple en a assez des fuites et elle semble prête à tout pour les contenir. D’après Jon Prosser, elle aurait ainsi décidé de forcer certains de ses employés à porter des caméras-piéton pour être sûre qu’ils respectent bien toutes ses directives.

Oui, vous avez bien lu, la caméra anti fuite d’Apple vient de fuiter. La boucle est ainsi bouclée.

La façade d'un Apple Store
Crédits Pixabay

Ce n’est un secret pour personne, mais Apple a le plus grand mal à contenir les fuites et il n’est ainsi pas rare de voir surgir des rendus présentant ses nouveaux produits plusieurs semaines, ou même plusieurs mois, avant leur lancement.

Apple en a marre des fuites (pas de blague sur les plombiers, merci)

C’est bien entendu un problème pour Apple. Contrairement à ce que beaucoup de gens supposent, un constructeur n’a aucun intérêt commercial à voir ses prochains produits étalés sur la place publique.

Ces fuites le privent en effet de l’effet de surprise, mais elles donnent aussi du grain à moudre à ses concurrents. Ces derniers peuvent en effet adapter leurs propres campagnes marketing en conséquence, ou même reprendre certains éléments de design avant la sortie des produits de la marque.

En conséquence, Apple aurait décidé de durcir le ton vis-à-vis des leakeurs. Plusieurs d’entre eux ont en effet reçu une lettre de la part des avocats de la firme, une lettre les avertissant de ne plus communiquer de données confidentielles sous peine d’être poursuivis en justice.

Une caméra pour limiter le risque de divulgation

Jon Prosser fait bien entendu partie des leakeurs visés par cette nouvelle initiative, mais cela ne semble pas avoir d’impact particulier sur ses habitudes. Il vient en effet de publier un tout nouvel article dans lequel il détaille certaines des mesures de sécurité mises en place par Apple pour limiter les fuites.

Ces informations sont bien entendu à prendre au conditionnel, Jon Prosser ne s’est pas toujours montré des plus fiables par le passé, mais le leakeur indique que la firme forcerait certains de ses employés à porter des caméras corporelles. Des caméras similaires à celles que portent certains policiers aux Etats-Unis.

L’idée serait en effet de s’assurer que ces employés ne prennent aucune photo des produits sur lesquels ils sont en train de travailler. Attention en revanche, car seuls les employés travaillant sur des dossiers confidentiels seraient visés. Autrement dit, ceux qui sont amenés à approcher les prototypes des prochains produits de la marque.

La ligne de défense de Jon Prosser

Fait intéressant, l’article publié par FrontPageTech, qui n’est pas écrit de la main de Jon Prosser, indique également que la firme se trompe de cible.

Du point de vue du leakeur et de son équipe, le vrai leakeur ne serait en effet pas celui ou celle qui rapporte l’information, mais celui ou celle qui la fait sortir des bureaux de l’entreprise. Autrement dit, l’employé. Il semble donc que ce soit la défense que souhaite adopter Prosser. Une défense que les autres leakeurs pourraient aussi adopter à leur tour.

Dans les faits, cette ligne de défense semble d’ailleurs assez cohérente. Prosser n’a pas signé de NDA avec Apple, pas plus que les autres leakeurs du marché. Maintenant, divulguer des secrets industriels reste dangereux. Surtout lorsque ces derniers appartiennent à un constructeur qui dispose d’une véritable fortune et qui a une horde de brillants avocats à son service.

Mots-clés apple