Apple va proposer des iPhone spéciaux aux hackers

Apple accorde une grande importance à la sécurité de ses smartphones. Cependant, les chercheurs en cybersécurité affirment que les méthodes utilisées par la firme à la pomme rendent impossible la détection des bugs et des vulnérabilités des appareils.

Pour remédier à ce problème, le géant américain a donc décidé de fournir des iPhone moins sécurisés à des hackers et chercheurs en cybersécurité.

Crédits Pixabay

Cette action s’inscrit dans le programme Security Research Device. Les candidatures sont ouvertes depuis le 22 juillet dernier.

Un programme plus étendu

D’après Apple, ce programme « met à disposition un iPhone dédié exclusivement à la recherche en matière de sécurité, avec des politiques d’exécution de code et de confinement uniques ».

La firme indique que les chercheurs en cybersécurité qui n’ont pas directement été contactés par cette dernière peuvent candidater au programme. Pour avoir une chance de l’intégrer, les candidats devront toutefois avoir de l’expérience dans la recherche de vulnérabilités non seulement sur le système d’exploitation mobile iOS, mais également sur d’autres systèmes populaires comme Android, Windows et Linux.

Une fois sélectionnés, ces derniers pourront bénéficier de l’iPhone dédié aux hackers pendant une année. Pendant cette période, ils devront fournir un rapport détaillé sur les vulnérabilités qu’ils trouvent pour que la firme puisse trouver des solutions efficaces. En revanche, la firme de Mountain View précise bien que les dates de processus de réparation ainsi que le calendrier de divulgation des vulnérabilités seront fixés par elle-même.

Apple accorde une grande importance à la sécurité de ses appareils

Apple a déclaré que le programme Security Research Device était avant tout destiné à améliorer la sécurité de ses appareils.

Avec le programme, les hackers et chercheurs en cybersécurité pourront mieux observer le comportement d’IOS et ses interactions avec divers logiciels. De cette façon, ils pourront non seulement améliorer la sécurité du système d’exploitation mobile, mais également repérer et protéger les utilisateurs contre les applications malveillantes ou peu recommandées.

La firme à la pomme souligne toutefois que les possibilités avec ces iPhone spéciaux seront tout de même limitées. Quelques chercheurs en cybersécurité pensent que cette limitation concernera l’accès aux couches profondes, dont le noyau du logiciel, le kernel, ou encore le firmware.

Mots-clés appleiphone