Apple va relâcher la pression exercée sur ses développeurs

Apple a eu une fin d’année compliquée. L’entreprise s’est en effet retrouvée dans la tourmente après avoir mis en place un système de bridage sur la dernière version de sa plateforme. Pour ne rien arranger, une partie du code source d’iOS a fuité sur la toile l’année dernière. Ces déconvenues ont visiblement poussé l’entreprise à se remettre en question.

Ces derniers mois n’ont pas été tendres avec la marque à la pomme. Du tout. Suite aux révélations faites sur cette fameuse fonction de bridage, la firme a dû faire face à une véritable fronde de la part de ses utilisateurs et les plaintes ont rapidement commencé à s’accumuler.

En parallèle, une personne mal intentionnée a également choisi de mettre en ligne le code source du programme de démarrage d’iOS.

Apple va réorganiser ses troupes

Disponible depuis plusieurs mois sur mega.nz et sur plusieurs autres plateformes de téléchargement, ce dernier s’est retrouvé en début de semaine sur Github et des dizaines de curieux en ont bien entendu profité pour mettre la main dessus. Des curieux, mais aussi des hackers bien décidés à percer les secrets de la plateforme.

Comme si ce n’était pas suffisant, l’iPhone X semble accuser un important tassement de ses ventes. Pire, la production du terminal pourrait même être diminuée de moitié avant la fin du premier semestre pour compenser le désintérêt des consommateurs.

Face à la situation, Apple aurait donc décidé de mettre un peu d’eau dans son vin et de réorganiser ses équipes de développeurs.

En quête d’apaisement, Craig Federighi aurait en effet pris la décision de revoir son planning de développement afin de relâcher la pression exercée sur les équipes en charge du développement de la plateforme mobile de la marque.

Un calendrier de développement sur deux ans

Apple respecte en effet un calendrier strict depuis plusieurs années et la firme a ainsi pris l’habitude de lancer une mise à jour majeure en fin d’année et une mise à jour mineure au printemps. Pour tenir ces délais, la Pomme Croquée impose un rythme soutenu à ses développeurs et ces derniers n’ont donc pas toujours le temps de finaliser leurs fonctions.

Selon Bloomberg, Craig Federighi aurait pris la décision d’assouplir ce rythme en mettant en place un plan de développement sur deux ans.

Si la mise à jour annuelle sera toujours de la partie, les développeurs auront désormais la possibilité de reculer l’intégration d’une fonction s’ils ne l’estiment pas suffisamment aboutie.

iOS 12 sera vraisemblablement la première version à profiter de ce changement de stratégie, mais il ne sera pas le seul. En réalité, d’après les sources de nos confrères, ce changement de planning devrait aussi s’appliquer aux développeurs officiant sur macOS.

Quelques nouveautés à prévoir

Que les croqueurs de pommes se rassurent cependant, car les prochaines versions de ces deux systèmes devraient tout de même apporter quelques nouveautés intéressantes. Bloomberg évoque en effet dans son article la mise en place d’une fonction permettant de faire fonctionner une seule et même application sur un iPhone, un iPad ou un Mac.

En parallèle, il faudrait également s’attendre à une nouvelle application de contrôle parental et à de nouveaux animojis, des animojis compatibles avec l’incontournable FaceTime.

Plus tard dans l’année, il faudrait aussi compter sur une nouvelle application dédiée à la Bourse, sur une fonction ne pas déranger et sur un nouvel iPad équipé d’un capteur True Depth et de Face ID.

Nous devrions bien entendu en apprendre un peu plus sur toutes ces nouveautés dans les semaines précédant la WWDC 2018.

Mots-clés appleios