Apple va-t-il tourner le dos à Google en 2015 ?

Apple et Google se sont souvent affrontés au fil de ces dernières années, et la situation n’est visiblement pas prête de s’arranger. Preuve en est, la firme de Cupertino aurait même l’intention de tourner définitivement le dos au géant de la recherche, et de l’éjecter ainsi des différentes versions de Safari. Quand ? Dès l’année prochaine, soit dans pas très longtemps.

Ce n’est pas un secret mais Google règne en maître sur le marché de la recherche web, et ce depuis de longues années maintenant. Jusqu’à présent, aucun autre moteur n’est parvenu à lui voler la vedette, mais il existe tout de même quelques alternatives.

Apple vs Google

Chaque navigateur web embarque un moteur de recherche activé par défaut, et accessible par l’intermédiaire de sa barre d’adresses ou d’un champ dédié.

Safari marche fort en Europe

Apple a choisi Google pour accompagner Safari, et ce sur toutes les déclinaisons du navigateur. Toutefois, et si l’on en croit ce qui se murmure dans les milieux autorisés, la Pomme Croquée aurait l’intention de mettre un terme à cet accord, et elle se serait même rapprochée de Microsoft et de Yahoo afin de le remplacer.

Risible ? Pas tant que ça en fait. Si l’on en croit la dernière étude de AT Internet, alors Safari serait de plus en plus utilisé en Europe et il serait même passé devant Firefox en octobre dernier. Il détiendrait ainsi pas moins de 19,8% de parts de visites moyennes pour un site, contre 18,9% pour Firefox et… 19,9% pour Internet Explorer.

Chrome, lui, trônerait toujours en haut du podium avec 33,9% de parts de visites.

Cette tendance, je la retrouve aussi dans mes statistiques. D’après mes Google Analytics, 46,45% de mes visiteurs utiliseraient Chrome, contre 23% pour Safari (desktop+mobile) et seulement 12,69% pour Firefox et 6,28% pour Internet Explorer. Ces mesures ont été faites sur le mois d’octobre.

Le truc, c’est que Mozilla a lui aussi récemment décidé de tourner le dos à Google, et de le remplacer par Yahoo. Une affaire qui avait été évoquée en détails par Jérémy dans cet article. A terme, ces changements pourraient avoir des répercussions sur le marché. Beaucoup d’internautes se contentent effectivement d’utiliser le moteur de recherche activé par défaut dans leur navigateur, sans chercher à aller plus loin.

Via