Apple voudrait plaquer Qualcomm pour ses iPhone et iPad 2018

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entente est loin d’être au beau fixe entre Apple et Qualcomm. La situation dure d’ailleurs depuis plusieurs mois et a été marquée par une succession de procès, mais aussi quelques coups bas de part et d’autre.

Il y a quelques semaines, Qualcomm intentait par exemple un procès à Apple, depuis la Chine, avec pour objectif à peine dissimulé de bloquer à la firme de Cupertino l’accès au lucratif marché chinois. De quoi énerver un peu plus un Apple, déjà bien remonté, et pousser la compagnie à entrevoir d’autres possibilités pour l’avenir que la cohabitation plus ou moins forcée avec le géant de San Diego.

apple-qualcomm

La firme à la pomme prévoirait de laisser complètement de côté les puces Qualcomm pour ses prochains modèles d’iPhone et d’iPad, prévus pour l’année prochaine.

Selon Bloomberg, Apple serait ainsi en train d’étudier ses options pour laisser Qualcomm de côté lors de la conception de ses futurs appareils, et plus particulièrement lors de la création de ses prochains iPhone et iPad, attendus sans grande surprise pour 2018. Parmi les premières pistes qui se dessinent, Apple pourrait se tourner vers Intel ou MediaTek, qui fourniraient alors – à la place de Qualcomm – le modem intégré à ces fameux terminaux.

Plaquer Qualcomm au profit d’Intel ou de MediaTek, la revanche d’Apple ?

Si la chose reste une rumeur à l’heure où nous écrivons ces lignes, elle semble en tout cas parfaitement logique compte tenu du contexte – et donc crédible. Une source « proche du dossier », contactée par Bloomberg, corroborerait en outre ces supposés projets d’Apple.

À noter que la firme de Tim Cook a pour sa part indiqué « ne pas faire de commentaires sur les futurs produits« . Une petite phrase que l’on retrouve souvent lorsque Apple ne souhaite pas s’exprimer sur un sujet un peu trop sensible.

Reste que Qualcomm fait de son côté la sourde oreille. La firme indique ainsi que : « Le modem Qualcomm qui pourrait être utilisé sur la prochaine génération d’iPhone a déjà été testé et transmis à Apple« , avant d’ajouter « Nous sommes déterminés à soutenir les futurs terminaux d’Apple (…). Les modems Qualcomm demeurent un standard de tout premier ordre pour les smartphones premium des constructeurs tiers« .